Sports

Temps de lecture : 3 min 29 s

Le Camp des Bleuets Givrés d'Alma répond à la demande

Le 01 août 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 01 août 2013
Par

La septième édition du Camp des Bleuets Givrés a été suivie par soixante-huit joueurs de curling, dont 65 % en provenance de l'extérieur de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Camp des Bleuets Givrés offre la possibilité aux joueurs de curling d'améliorer plusieurs facettes de la discipline sportive et e, grâce à l'appui d'une dizaine d'entraîneurs certifiés.

C'est la quatrième année de suite que le Camp des Bleuets Givrés est présenté au Centre Mario-Tremblay d'Alma. Les premières éditions avaient été organisées en collaboration avec le Club de curling Roberval, mais en raison d'un manque de collaboration, l'organisatrice de l'événement, Sylvie Robitaille, a décidé de se tourner vers la Ville d'Alma pour accueillir l'activité.

«Dès que nous avons fait nos démarches auprès de la Ville d'Alma, on a tout de suite senti que l'on serait bien accueilli. Roger Décoste a toujours offert sa collaboration pour nous faciliter la mise en place du Camp des Bleuets Givrés. Cette année, avec les travaux qui se réalisent au Centre Mario-Tremblay, nous avons été dans l'obligation de restreindre les demandes de participation. Cependant, l'an prochain nous allons présenter l'événement sur la grande glace et nous pourrons accueillir plus de participants. Les nouveaux aménagements tels que le restaurant et la terrasse seront certainement bien occupés tout au long du séjour des curleurs», assure Sylvie Robitaille.

Pierre Sheehy et Paul Gagnon ont mis leur talent en commun pour la préparation des pistes de curling avec l'appui des employés du Centre Mario-Tremblay. Au cours de la fin de semaine du 27 et 28 juillet, trente-quatre adultes ont pris part aux différents ateliers proposés par le Camp des Bleuets Givrés.

À partir du lundi, le Camp s'adressait aux jeunes et encore là, trente-quatre joueurs ont suivi avec intérêt les enseignements des instructeurs dont quatre étaient en provenance de la région de Québec, deux de Val-d'Or, un entraîneur de Rosemère et de Kénogami et deux entraîneurs en provenance d'Alma.

«Pour les participants, les journées du Camp des Bleuets Givrés étaient très occupées. Les activités se sont échelonnées entre 9 h et 16 h 30 avec plusieurs heures d'entrainement sur les pistes. Les participants ont également suivi des ateliers où l'on touchait les bases théoriques et pratiques du curling. Des ateliers sur la stratégie au curling ont également été offerts, de même que des analyses sur vidéo pour chacun des participants. Avec un ratio de quatre participants par entraîneur, le Camp des Bleuets Givrés a offert un encadrement exceptionnel aux joueurs qui voulaient parfaire leur jeu», souligne Sylvie Robitaille.

Un événement unique

Le Camp des Bleuets Givrés est le seul événement du genre qui est offert aux joueurs de curling. Il existe d'autres camps de perfectionnement, mais ils s'adressent aux équipes de curling seulement.

«Plusieurs participants reviennent chaque année pour parfaire leurs techniques de jeu. Nous en avons une qui est à sa troisième présence ici à Alma et une autre qui en est à sa cinquième participation. Lors des derniers Jeux du Québec présentés à Saguenay, j'ai croisé plusieurs jeunes qui étaient passées au Camp des Bleuets Givrés. En fait, la grande majorité des joueurs qui étaient aux Jeux du Québec ont pris part à notre Camp des Bleuets Givrés. Durant la saison de curling, on constate également que plusieurs jeunes qui évoluent dans les catégories avancées ont également passé par le Camp des Bleuets Givrés. Et nous sommes très fiers de voir les améliorations que ces jeunes ont développées», poursuit Sylvie Robitaille.

«L'une des forces du Camp des Bleuets Givrés est que les enseignements s'adressent à tous les niveaux. La seule base, c'est que le participant doit avoir au moins quelques mois de pratique du sport. Cette année, le mélange des participants est encore diversifié. Nous avons des débutants, mais également des jeunes qui se préparent pour les Jeux du Canada. Le Camp des Bleuets Givrés s'adresse aux individus, mais bien souvent on y retrouve les quatre joueurs d'une même équipe qui veulent parfaire leur technique de jeu. Les jeunes sont conscients que pour s'améliorer au curling, il faut que tu puisses compter sur des entraîneurs, que tu puisses des sessions d'entraînement et un encadrement personnalisé», résume Sylvie Robitaille.

Interrogée sur la pérennité du Camp des Bleuets Givrés, l'instigatrice du projet est consciente qu'elle devra se battre chaque année pour que l'activité demeure dans la région: «Les gens de Montréal aimeraient bien pouvoir présenter une activité similaire, mais chaque année je fais la démonstration que 65 % des participants au Camp des Bleuets Givrés proviennent de l'extérieur de la région et à mon avis, je ne pense pas qu'une organisation de ce secteur pourrait compter sur une équipe de bénévoles semblable à celle que nous avons été en mesure de développer au fil des années. De plus, je ne pense pas que Montréal pourrait offrir à un coût similaire une activité comme la nôtre».

Mercredi soir, des matchs de curling se sont déroulés sur les pistes du Centre Mario-Tremblay. Ces matchs ont mis aux prises des équipes qui comptaient des adultes et des jeunes.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES