Sports

Temps de lecture : 1 min 3 s

Des défis pour la Véloroute des Bleuets

Le 28 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 28 mai 2015
Par Karine Desrosiers

CYCLISME. La Corporation du circuit cyclable de la Véloroute des Bleuets aura des défis à relever dans les années à venir. L'abolition du financement des Routes Vertes n'étant plus offerte, l'organisation se voit affecté d'un manque à gagner de 200 000 $. Malgré cela, l'entretien et l'amélioration de certains tronçons seront effectués.

« Notre gouvernement a pris des décisions financières qui affectent notre organisation. Le Programme de la Route Verte qui nous donnait environ 400 000 $ a été aboli. Les municipalités ont tout de même accepté de débourser la somme de 202 000 $ afin de maintenir l'entretien des infrastructures, des aménagements et de la signalisation. C'est un effort que nous réalisons à court terme. Serons-nous capables de le maintenir à long terme voilà une question auquel nous ne pouvons répondre. Ce programme était d'une grande importance. La Véloroute accueille 200 000 visiteurs annuellement, ce qui permet des retombées de l'ordre de 10 M$ », souligne Mario Fortin, maire de Normandin et représentant de comité intermunicipal de coordination du circuit cyclable.

Un règlement d'emprunt totalisant 2,4 M$ permettra la réalisation de travaux dans certains endroits plus problématique. Les municipalités d'Alma, Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Normandin, Dolbeau-Mistassini, Sainte-Jeanne-d'Arc et Mashteuiatsh, verront leurs infrastructures améliorées. Dans les prochaines semaines, les travaux débuteront dans la communauté autochtone. Le circuit cyclable sera prolongé d'environ un kilomètre entre le camping Robertson et le cœur de la communauté. Les travaux consisteront à la réalisation d'un nouveau tracé à même les emprises du CN, offrant ainsi une zone cyclable sécuritaire. —H.G.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES