Lundi, 22 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 2 min 42 s

Samuel Harvey tente de s’établir au niveau professionnel 

Janick Émond
Le 03 février 2022 — Modifié à 15 h 11 min le 03 février 2022
Par Janick Émond - Journaliste

Le gardien de but almatois Samuel Harvey poursuit son chemin vers la Ligue nationale de hockey (LNH). Après un séjour universitaire et dans la East Coast Hockey League (ECHL), Harvey s’aligne maintenant pour le Barracuda de San José dans la Ligue américaine de Hockey, le club-école des Sharks de San José. 

Le cerbère fait d’ailleurs un retour cette année avec le Barracuda, lui qui avait obtenu un contrat d’un an la saison dernière.  

« À la fin du contrat, je me suis retrouvé avec une équipe dans la ECHL. J’ai eu un fort début de saison. Et juste après Noël, l’organisation du Barracuda m’a offert un essai professionnel que j’ai rapidement accepté », raconte-t-il.  

Au moment d’écrire ces lignes, l’Almatois avait disputé 6 matchs depuis son arrivée à San José. En 6 rencontres, il présentait une fiche de 2 victoires et 4 défaites, une moyenne de but alloué de 2.84, une efficacité de 0.902 ainsi que deux jeux blancs. 

Constance 

Samuel ne s’en cache pas, il continue d’apprendre tous les jours et il lui en reste beaucoup à apprendre.  

« Je dois améliorer ma constance, c’est mon objectif premier. Jusqu’à maintenant, depuis mon arrivée ici, c’est un peu en dents de scie. J’ai des matchs qui vont super bien et d’autres où c’est plus difficile. Je veux mieux aider mon équipe et leur donner une chance chaque soir de repartir avec la victoire. » 

Il se montre optimiste quant à la réalisation de son objectif.  

« Ça fait partie de mon apprentissage et de l’adaptation que j’ai à faire. Mais j’apprends tous les jours, tous les matchs et je sens que je vais être en mesure d’améliorer ma constance. » 

Opportunité 

Malgré qu’il ne profite actuellement que d’un essai professionnel, Harvey voit une occasion à saisir de s’établir dans l’organisation de San José.  

« Je suis ici depuis peu et j’ai déjà eu plusieurs départs. L’équipe veut me faire jouer et voir ce que je peux offrir. Ils me donnent une chance et c’est à moi de la saisir. Je veux montrer de quoi je suis capable, m’améliorer et ensuite passer au prochain niveau. La LNH. »  

Moment historique pour le hockey régional 

Le monde du hockey du Saguenay-Lac-Saint-Jean peut se montrer très fier. Le 15 janvier dernier, pour l’une des rares fois, pour ne pas dire la première fois, deux gardiens de but locaux se sont affrontés lors d’un match de hockey professionnel.  

L’Almatois Samuel Harvey du Barracuda de San José et le Saguenéen Olivier Rodrigue des Condors de Bakersfield se sont faits face dans un match de la Ligue américaine de Hockey (LAH). 

Les deux gardiens ont tous deux porté au fil de leur carrière les uniformes, entre autres, des Espoirs Sag-Lac ainsi que des Élites de Jonquière dans le Midget AAA.  

L’organisation des Élites a d’ailleurs souligné l’évènement sur sa page Facebook.  

« Wow, un moment historique pour nos deux anciens cerbères originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Samuel Harvey et Olivier Rodrigue, alors qu’ils se sont affrontés pour la première fois dans un match de la LAH. Bravo les gars », peut-on lire.  

Rodrigue et son équipe auront finalement eu le dessus dans cette rencontre en l’emportant par la marque de 5-1.  

Malgré tout, les deux jeunes gardiens de but ont apprécié le moment.  

« C’était vraiment spécial, deux gars de la région, qui avons passé par les mêmes organisations et qui s’affrontent à ce niveau-là. C’est une belle marque de reconnaissance pour notre système régional », lance Samuel Harvey.  

Il ajoute : « Malheureusement, on a perdu ce match-là, Olivier a eu le dessus, mais ce n’est que partie remise je l’espère. » 

De son côté, Rodrigue parle aussi d’un moment assez spécial.  

« Ç’a été une belle expérience. Je connais Sam depuis des années, on s’entrainait ensemble. Je suis content d’avoir pu l’affronter. Honnêtement, je ne savais pas que c’était probablement la première fois que ce genre de scénario arrivait, c’est mon père qui m’a dit ça après le match. C’était vraiment le fun à vivre », mentionne Olivier Rodrigue.  

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES