Mercredi, 19 juin 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 53 s

Vélo de montagne 

Le chapitre olympique se ferme pour Léandre Bouchard  

Janick Émond
Le 07 juin 2024 — Modifié à 09 h 09 min le 07 juin 2024
Par Janick Émond - Journaliste

La poursuite du rêve olympique s’est arrêtée le 26 mai dernier à Nove Mesto, en République tchèque, pour Léandre Bouchard. Avec une 64e position, le cycliste almatois n’a pas réussi son pari de se qualifier pour les Jeux olympiques qui auront lieu cet été en France.  

Cette épreuve à Nove Mesto était la course de la dernière chance pour les sélections olympiques en vélo de montagne. Cela met fin à un parcours de près de trois ans d’efforts pour Léandre, qui visait une deuxième participation à des Jeux olympiques en carrière.  

« C’est une grosse étape qui se termine. C’est plusieurs années de préparation pour en arriver là, donc j’aimerais remercier tous nos partenaires et mon équipe chez Foresco Holding Proco RL. J’ai pu croire jusqu’à la fin en mes chances de qualification », indique Léandre Bouchard.  

Cette course, elle avait plutôt bien débuté pour l’Almatois, qui a parcouru plusieurs tours à l’intérieur du top 40. Mais une crevaison lente et des maux de ventre l’ont repoussé plus loin dans le peloton.  

« C’est un échec à essuyer, mais j’ai mené une belle bataille dans les dernières années. J’ai toujours donné le meilleur de moi-même. Ce n’était pas farfelu de croire en mes chances de qualification olympique, puisque j’ai terminé la dernière saison comme vice-champion canadien. Aujourd’hui, il y a de la déception, mais je n’ai aucun regret. Je suis content du travail accompli et le chemin était aussi beau et important que la destination. » 

Privilège 

Léandre se sent privilégié d’avoir pu aspirer à une sélection sur la délégation canadienne de vélo de montagne pour les Jeux olympiques de Paris.  

« C’est un privilège de pouvoir pratiquer un sport de haute performance. Je me sens privilégié de pouvoir me donner au maximum dans un sport afin d’atteindre mes objectifs. Et même si on ne les réussit pas toujours, on y met tous nos efforts pour les atteindre. Et je valorise beaucoup ça, les efforts et la préparation. »  

En regardant son parcours des dix dernières années, Léandre sent un grand sentiment de fierté. Il a participé aux Jeux de Rio en 2016 et il a passé près de se qualifier pour les Jeux de Tokyo en 2020 et les Jeux de Paris en 2024.  

Avenir 

À 31 ans, les Jeux olympiques de Paris étaient possiblement la dernière opportunité olympique pour Léandre.  

La retraite n’est pas encore envisagée, mais le plan de compétition sera réévalué.  

« Ça demande beaucoup d’énergie et de motivation un cycle olympique. Le prochain cycle risque d’être plus difficile encore pour moi. Mais j’aime encore la compétition et le sport. Le programme va possiblement changer, mais à court terme, je n’envisage pas la retraite. Mais il y a possiblement une période de transition qui s’en vient pour moi. » 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES