Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 10 s

En eau froide, votre vie ne tient qu'à moins de 10 minutes !

Le 28 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 28 mai 2015
Par Karine Desrosiers

HYPOTHERMIE. Ce vendredi, dans les différents plans d'eau de la région, la température de l'eau oscillait autour de 2 degrés. Dans ces conditions, si on tombe à l'eau, notre vie ne tient qu'à moins de 10 minutes pour réagir rapidement pour s'en sortir.

« En fait, après une minutes, vos doigts sont trop engourdis pour bien réagir. Après à peine 10 minutes d’immersion en eau froide, cela suffit à paralyser vos muscles et une heure peut causer la perte de conscience ou même la mort », commente Robert Dupel, directeur d’examenBATEAU.com, pour expliquer comment, en cette période, le corps est particulièrement sensible aux effets du froid.

« Si vous prévoyez mettre votre embarcation à l’eau en mai, méfiez-vous des dangers de l’immersion en eau froide. L’an dernier, plus de 80 % des noyades ont eu lieu en eau froide », rappelle le formateur de profession.

En plein été, dans des conditions idéales et contrôlées, Robert Dupel a réalisé des expériences avec des gens ordinaires qui tombaient à l'eau.

« Dans 99 % des cas, s'il n'y a pas de petite échelle ou de corde pour les aider, les gens sont incapables de remonter à bord. Et là, l'eau était chaude et les personnes avaient toute leur énergie pour le faire. Imaginez en eau froide ? », questionne-t-il.

À ce sujet, il rappelle l'importance de ne jamais tendre la main à une personne ainsi tombée à l'eau. En panique, elle risque de vous entraîner vous-même à l'eau. On doit tendre une rame, une corde ou un autre gilet VFI pour aider la personne à se maintenir à la surface tout en trouvant une solution de remonter à bord sans risques.—F.P.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES