Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 6 s

Les Québécois seront plongés dans la chaleur mercredi et jeudi

Le 13 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 13 juillet 2016
Par

Alors que les Québécois pourraient vivre la journée la plus chaude de leur été, mercredi, un rapport publié récemment par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) constate que la chaleur est un problème de santé publique important au pays.

Environnement Canada a diffusé pour mercredi un avertissement de chaleur qui couvre plusieurs régions du sud du Québec. Il est vigueur notamment à Montréal, à Gatineau, en Estrie, en Mauricie et à Québec.

Ces régions verront le mercure dépasser les 30 degrés Celsius jusqu'à vendredi, alors que les températures devraient diminuer graduellement.

Selon l'étude de l'INSPQ, de tels épisodes de canicule ne sont pas sans conséquence sur les citoyens — près de 40 pour cent des ménages abritaient une personne ayant été affectée par la chaleur en 2014 et 2015. De plus, 4 pour cent des ménages hébergeaient une personne qui a dû consulter un professionnel de la santé en raison de la chaleur. Les patients souffrant d'asthme et d'allergies étaient plus susceptibles d'être affectés.

L'enquête a été réalisée par le moyen d'un sondage auprès de 3002 répondants vivant dans trois milieux différents, soit la banlieue d'Ottawa, la région de Montréal ainsi que des municipalités dans Chaudière-Appalaches.

C'est d'ailleurs à Montréal et à Ottawa que les impacts sur la santé ont été davantage ressentis.

En temps de chaleur, Environnement Canada incite les populations concernées — surtout les plus vulnérables, dont les personnes âgées, les enfants et les patients aux prises avec des maladies chroniques — à consommer beaucoup d'eau avant même de ressentir la soif.

La Presse Canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES