Samedi, 13 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 25 s

Service incendie : L’importante collaboration avec les entreprises locales 

Janick Émond
Le 11 février 2022 — Modifié à 12 h 48 min le 11 février 2022
Par Janick Émond - Journaliste

La régie intermunicipale de sécurité incendie de la MRC Lac-Saint-Jean-Est compose encore aujourd’hui avec un enjeu de ressources humaines. Seulement pour le secteur nord, la régie a dû composer avec un manque de 37 pompiers l’an dernier.  

Dans un tel contexte, le directeur du service incendie, Maxime Fortin, souligne l’importance d’une bonne collaboration avec les employeurs des pompiers à temps partiel.  

« Théoriquement, la loi prévoit que les employeurs doivent libérer leurs employés qui sont des pompiers volontaires lorsqu’ils ont un appel. Mais pour nous, il demeure important de travailler en collaboration avec les employeurs pour éviter, par exemple, que l’appel d’un de leur employé freine une chaine de production », indique-t-il.  

Et cette collaboration est primordiale, selon lui, au bon fonctionnement du service incendie.  

« Cette bonne entente passe par une bonne utilisation des pompiers à temps partiel. Le processus de mobilisation pour un incendie va selon la mesure du niveau de risque. On ne fera donc pas une grande mobilisation pour un incendie jugé de niveau faible. » 

Recrutement 

Le directeur du service incendie indique que le processus de recrutement de pompiers à temps partiel se fait en permanence.  

« On place régulièrement des offres d’emploi public et on essaie de plus en plus d’utiliser les réseaux sociaux. Mais encore là, on n’a pas assez d’application. »  

Toutefois, une recrudescence se fait possiblement ressentir. L’an dernier, dans le secteur nord de la MRC, le service incendie a procédé à l’embauche de 20 pompiers.  

« On a fait le saut. Jamais on n’avait engagé 20 pompiers en une année auparavant. C’est bon signe, on voit possiblement un intérêt. Il faut dire qu’il y a quand même plusieurs nouveaux résidents dans ce secteur, ce qui peut avoir aidé. » 

Pour augmenter le recrutement, le service incendie a dû s’adapter. Ainsi, il est maintenant possible de suivre toute la formation ici à Alma.  

« Il y a eu des investissements majeurs en ce sens dans les dernières années. On peut offrir une formation localement et offrir la partie théorique par le web. De plus, la formation est rémunérée. » 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES