Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 38 s

Gerry Desmeules fait le point à l’aube de sa retraite

Yohann Harvey Simard
Le 01 avril 2022 — Modifié à 17 h 09 min le 01 avril 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Alors qu’il est actuellement à la recherche d’un remplaçant, Gerry Desmeules s’apprête à tourner la page sur une carrière de plus de 20 ans à titre de directeur général du Parc de la caverne du Trou de la Fée, une entreprise qu’il a contribué à faire rayonner partout au Québec.

Gerry Desmeules fait ses débuts dans l’entreprise dans les années 90 en tant que coordonnateur au développement et aux opérations. Il en briguera ensuite le poste de directeur général, qu’il obtient au début des années 2000.

Lorsqu’il entre en fonction, Gerry Desmeules n’a qu’une idée en tête : faire connaître le Trou de la fée par tous les moyens.

« C’est une très belle entreprise qui avait beaucoup de potentiel. Ce qui m’a donné une chance, c’est que j’avais déjà de bonnes relations avec les médias et les gens d’affaires en raison de mon passé comme coordonnateur régional au Téléthon de la paralysie cérébrale. Ça m’a permis de mieux faire connaître le Trou de la Fée », explique-t-il.

Gerry Desmeules participera notamment à l’élaboration de campagnes publicitaires et promotionnelles, particulièrement destinées à la télévision.

« Les gens ont développer une perception avec les images qu’on a diffusées dans les premières années. Les gens disaient c’est donc bien beau, c’est donc bien grand.  On ne pensait pas que c’était comme ça. Je pense que ça a été le point de départ. »

Investissements

En 2004, le Trou de la Fée mettra au point un plan de développement de 7 M$ comprenant notamment l’agrandissement du Camping Plage Blanchet et la mise en place de nouvelles infrastructures.

C’est ainsi qu’en 2010, on procédera à la construction d’une passerelle ancrée au cap de roc surplombant la rivière Métabetchouan, de même qu’à l’aménagement de la Promenade de la conduite d’amenée d’eau, laquelle se veut un rappel du patrimoine industriel du secteur.

Suivra en 2011 la mise en place de deux tyroliennes totalisant plus de 350 mètres de câble permettant de traverser le canyon 50 mètres au-dessus de la rivière.

Enfin, en 2018, la construction d’un nouveau chalet d’accueil plus moderne contribuera à redorer l’image du Parc de la caverne du Trou de la Fée et à rehausser l’expérience des visiteurs. On en profitera également pour concevoir une expérience immersive inédite. Aménagée à même le roc dynamité pour la construction du chalet, la salle de projection diffuse ses images directement sur les parois rocheuses, ce qui est « unique au Québec ».

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES