Vendredi, 12 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 44 s

Travaux à venir sur le ruisseau de la Villa des Érables

Yohann Harvey Simard
Le 15 août 2022 — Modifié à 14 h 59 min le 15 août 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Des travaux seront entrepris afin de rétablir le débit naturel du ruisseau sillonnant le secteur de la Villa des Érables, à Desbiens, où des débordements sont survenus au cours des dernières années.

Les travaux seront effectués à la demande de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, qui est responsable de la gestion des cours d’eau sur son territoire.

« Notre objectif, c’est de rétablir l’écoulement naturel de ce ruisseau-là pour éviter d’autres débordements qui pourraient amener des problèmes d’érosion et de décrochage », indique le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, Louis Ouellet.

Il explique que certaines modifications ont été apportées au cours d’eau par des citoyens au fil des ans. Si bien que le débit naturel de celui-ci s’en est trouvé altéré, augmentant ainsi les risques d’inondation et de décrochage.

Les travaux devront être en partie réalisés sur des terrains privés, ce qui nécessitera l’autorisation des propriétaires concernés. Mais étant donné la nature urgente des interventions, « c’est sûr qu’on va se donner les moyens de procéder à défaut d’ententes », précise Louis Ouellet.

Les travaux, dont la date de début est toujours indéterminée, viseront essentiellement à reconfigurer le lit du ruisseau de sorte à en rétablir le débit naturel.

L’intervention de machinerie lourde sera requise. La MRC devra également faire l’acquisition de certains terrains, actuellement aux mains de particuliers.

Débordement du lac aux Castors

Selon le préfet, les travaux dont il est ici question « n’ont rien à voir » avec le débordement du lac aux Castors survenu en juin dernier. Le lac avait alors atteint un niveau dangereusement élevé en raison d’une digue artisanale qui en empêchait l’évacuation des eaux.

« On avait déjà pris acte du problème de l’écoulement du ruisseau, mais on n’était jamais allé voir plus haut ce qui se passait au niveau du pont. Nous, ce qui nous intéressait à la base, ce sont les modifications qui avaient été faites le long du ruisseau, alors que le petit système de retenu [du lac aux Castors], c’est beaucoup, beaucoup plus haut. »

Néanmoins, il demeure permis de penser que la digue installée à l’embouchure du ponceau du lac aux Castors était « l’un des moyens que se sont donné certaines personnes pour essayer de régler les problèmes plus bas. » Mais il ne s’agit là que d’une présomption, insiste Louis Ouellet.

L’assèchement presque total du bassin, dont l’écoulement a repris son cours depuis la mi-juin, avait été nécessaire afin de retirer la digue, rapporte la directrice générale de la municipalité de Desbiens, Marie-Bénédicte Tremblay.

Elle rappelle que « malgré de bonnes intentions », toute modification d’un cours d’eau par un citoyen est illégale.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES