Actualités

Temps de lecture : 1 min 27 s

Amélioration de l’expérience étudiante

Le Collège d’Alma se dote d’une fondation

Yohann Harvey Simard
Le 28 février 2024 — Modifié à 11 h 51 min le 28 février 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Le Collège d’Alma se dote d’une fondation

Le Collège d’Alma a procédé au lancement de sa toute nouvelle fondation la semaine dernière. Un outil précieux qui sera mis au service des étudiants et qui participera à la concrétisation des ambitions de l’établissement.

D’abord, la Fondation du Collège d’Alma sera dotée d’un programme de bourses pour faciliter l’accès aux études supérieures aux étudiants moins nantis. Celui-ci sera greffé au programme existant.

De façon générale, la Fondation sera dédiée au financement d'activités, de projets ou d'initiatives visant à agrémenter l’expérience des étudiants. Elle permettra par exemple de financer des événements culturels et sportifs, des voyages pédagogiques à l’étranger ou encore de garantir l’accès aux athlètes à des équipes sportives de haut calibre en région.

La directrice du Collège d’Alma, Marie-Ève Gravel, rappelle que les cégeps sont subventionnés à la hauteur de 65 % pour l’ensemble de la mission éducative, c’est-à-dire

donner les cours, répondre aux besoins psychosociaux des étudiants, assurer les services. « Mais toute la portion qui permet de faire une différence dans le parcours des étudiants, par rapport à leur expérience, avec les équipes sportives ou avec les activités extrascolaires, on n’est pas financés pour ça. Alors, c’était très important de se donner un levier financier pour garder nos jeunes en région et qu’ils puissent déployer leur plein potentiel », mentionne-t-elle.

Plus que des bourses

L’argent amassé par la Fondation servira également à propulser de la recherche appliquée menée notamment par les chaires de recherche Agrinova et COlab.

La Fondation, par le biais d’un Fonds d’aide, apportera aussi un soutien aux membres de la population collégiale avec une situation financière difficile, ce qui pourrait se traduire par de l’aide au logement ou de l’aide alimentaire, par exemple.

Grands projets

Enfin, la Fondation jouera un rôle dans la concrétisation des « grands projets » du collège.

« Je pense ici à des chantiers d’envergure tels que l’édification d’une résidence étudiante, d’un nouveau pavillon de sécurité ou l’ajout de vestiaires sportifs », mentionne Marie-Ève Gravel.

Quelque 125 acteurs socioéconomiques étaient présents lors du lancement de la Fondation. Un premier engagement a d’ailleurs été annoncé, celui de l’entreprise Isofor, qui a injecté 30 000 $ dans l’organisation des Jeannois.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES