Vendredi, 19 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 31 s

Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean

Des outils promotionnels qui se démarquent pour la saison 2024

Yohann Harvey Simard
Le 14 juin 2024 — Modifié à 12 h 03 min le 14 juin 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean a mis le paquet en ce début de saison estivale avec le lancement d’un balado ainsi que d’une collection d’autocollants pour les voyageurs.

Ces nouveaux outils promotionnels ont été annoncés la semaine dernière au Saint-Crème, à Alma.

En effet, afin de mousser les attraits du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Tourisme SLSJ a mis au point son premier balado, L’Essence du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Je vois ça [le balado], comme un outil, une vitrine, comme une carte de visite qui met en valeur la beauté de notre région, mais aussi des gens qui en font partie », décrit Julie Dubord, directrice générale de Tourisme SLSJ.

La première saison de quatre épisodes d’une demi-heure est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes d’écoute en ligne.

Le 1er épisode transporte les auditeurs au cœur d’Albanel, où ils font la connaissance de la « reine de la gourgane », Anne-Marie Néron. Dans le second, l’action se déplace dans la communauté de Mashteuiatsh, terre natale de Thérèse « Telesh » Bégin, transmettrice de la culture innue.

C’est en hiver que se déroule le 3e épisode, accordé au travail du sculpteur sur glace de Sainte-Rose-du-Nord, Thomas Meloche. Dans le 4e épisode, on retourne du côté du Lac-Saint-Jean pour y rencontrer Carl Otis, copropriétaire de la base plein-air à accès universel Otis Nature à Lamarche.

L’Essence du Saguenay-Lac-Saint-Jean se caractérise par la richesse de son ambiance sonore. Chaque épisode a été conçu de sorte que les auditeurs aient l’impression de se trouver sur les lieux de l’action.

Collection d’autocollants

De plus, Tourisme SLSJ a rejoint le mouvement lancé en 2021 par Tourisme Côte-Nord en présentant sa toute première collection d’autocollants, du genre de ceux que les voyageurs apposent à l’arrière de leur véhicule.

Au nombre de douze, ceux-ci représentent les secteurs liés aux 11 bureaux d’informations touristiques de la région ainsi que le Parc régional des Grandes-Rivières de Dolbeau-Mistassini.

« Les autocollants ont eu un succès fou dans les autres régions. Les gens se les arrachent! », affirme François Rousseau, coordonnateur des communications pour Tourisme SLSJ.

Les autocollants se veulent une façon d’inciter les visiteurs à étendre leur visite aux municipalités situées un peu plus à l’intérieur des terres, puisque c’est seulement là qu’ils pourront se procurer l’autocollant associé au secteur.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES