Lundi, 15 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 59 s

Championnat canadien de natation : Brillantes performances pour Mathieu Ouellet et Alisson Gobeil 

Janick Émond
Le 25 août 2023 — Modifié à 12 h 42 min le 25 août 2023
Par Janick Émond - Journaliste

Les nageurs almatois Mathieu Ouellet et Alisson Gobeil ont épaté la galerie, du 1er au 6 août dernier, lors du Championnat canadien de natation qui avait lieu du côté de Toronto. Les deux athlètes sont revenus à la maison avec plusieurs médailles autour du cou.  

Pour ce qui est de Mathieu Ouellet, il en était à sa 3e participation à ce championnat canadien. Cependant, lors de ses deux premières apparitions, il n’avait pas remporté de médaille. Cette année, il voyait grand en se rendant à Toronto.  

« Avant de partir, j’avais dit à mes coéquipiers que je visais le podium à chacune des épreuves à laquelle j’allais participer. Je voulais remporter mes premières médailles à ce championnat canadien », raconte-t-il.  

Sur les cinq épreuves de nage auxquelles il a participé, Mathieu a finalement monté sur le podium trois fois, remportant une médaille d’or ainsi que deux médailles d’argent.  

C’est à l’épreuve de 50m libre qu’il a décroché l’or. Il a remporté l’argent lors du 50m et du 100m papillon.  

Malgré de bonnes performances au 100m libre et 200m libre, l’Almatois n’a pas réussi son objectif de terminer dans le top 3.  

« Ç’a été une surprise sur le moment lorsque j’ai remporté le 50m libre. Lors des préliminaires, j’avais terminé 6e, et c’est très rare qu’un nageur à cette position remporte finalement l’épreuve. J’étais choqué du résultat, je ne m’y attendais pas. » 

Si sur un plan professionnel cette compétition n’a que peu d’importance sur la suite des choses, c’est le contraire sur le plan personnel.  

« C’était la dernière compétition de la saison, et lors de la prochaine saison, ce sera une année olympique. Et finir en force comme ça, ça me motive énormément, je suis d’attaque. »  

Alisson Gobeil 

De son côté, en paranatation, Alisson Gobeil a tout fracassé sur son passage. En plus de revenir avec cinq médailles, elle a battu quatre records canadiens.  

En se rendant à cette compétition, Alisson avait pour objectif de prouver qu’elle est en mesure de performer sur plusieurs jours d’affilée.  

« Alisson fait toujours très bien lors de ses compétitions. C’est bien de nager vite une fois, mais de répéter et de maintenir la cadence sur plusieurs jours, c’est autre chose. Et elle est rendu là dans son développement, et elle a prouvé qu’elle en est capable », explique son entraineur Michel Bérubé.  

Elle a remporté deux médailles d’or, deux d’argent et une de bronze. De plus, elle a battu deux records canadiens, soit un au 100m libre et un autre au 200m quatre nages. Par la suite, elle a à nouveau battu ces mêmes records.  

« Ç’a été une semaine magique pour elle. Présentement, elle n’est pas classée (pour son handicap) au niveau international, mais on travaille en ce sens. Parce que des résultats comme ça, ça lui ouvre des portes. Elle pourrait très bien se classer parmi les 10 meilleures nageuses au monde dans la classe S5. »  

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES