Actualités

Temps de lecture : 3 min 30 s

Alexandre Cloutier obtient un projet de loi privé

Le 15 juin 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 15 juin 2011
Par Karine Desrosiers

Alexandre Cloutier obtient un projet de loi privé

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a mené de main de maître le débat lors de l’étude détaillée en commission parlementaire du projet de loi d’intérêt privé n° 202, Loi concernant la Régie intermunicipale du secteur Nord de Lac-Saint-Jean Est et obtenu son approbation unanime des parlementaires.

Ce projet de loi permettra donc à la Régie de convenir d’une entente pour exploiter et vendre l’énergie provenant de l’ancien site d’enfouissement sanitaire (L.E.S.) de L’Ascension-de-Notre-Seigneur, soit l’ancienne partie du site qui a été désaffectée à la fin de 2009 pour faire place aux nouvelles cellules d’enfouissement technique.

« Je suis heureux de m’associer aux municipalités du secteur Nord de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est afin de leur permettre de tirer un revenu de l’exploitation des biogaz et de la biomasse qui pourront être produits à partir du site d’enfouissement. Voilà une façon brillante de mettre en valeur les ressources que l’on trouve sur notre territoire et ainsi d’aider les municipalités du secteur Nord à se développer », soutient Alexandre Cloutier, un fervent défenseur de l’environnement et du développement durable.

« L’adoption de ce projet de loi permettrait entre autres à Produits forestiers Arbec de réduire sa consommation de produits pétroliers en acquérant les biogaz générés par les tonnes de déchets enfouis dans le site. Ce sont toutes les municipalités du Nord de notre MRC qui bénéficieront des effets de ce projet de loi », de conclure Alexandre Cloutier.

Suite logique

L’adoption de ce projet de loi va directement dans le sens de l’importante annonce qui avait été faite à la mi-novembre dernier alors que la vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, était de passage à l’Ascension, pour dévoiler les détails de ce grands projet.

On avait alors dévoilé que les anciens déchets du site d’enfouissement de l’Ascension produiraient suffisamment de biogaz pour alimenter en énergie une usine de sciage. Ce sera notamment le cas pour les Produits Forestiers Arbec s.e.n.c. de l’Ascension qui réalise un ambitieux projet de quelque 11,2 millions $ afin d’améliorer la consommation énergétique de son usine de sciage.

Québec avait alors annoncé une aide financière de 7,8 millions $ à Produits Forestiers Arbec s.e.n.c. afin d'améliorer sa consommation énergétique pour son importante scierie située dans la municipalité de l'Ascension. L’usine pourra ainsi réduire considérablement l’empreinte écologique de ses opérations.

« En accordant cette aide financière, le gouvernement pose un geste concret afin de soutenir les entreprises comme Produits Forestiers Arbec s.e.n.c. qui désirent prendre un virage vert et réduire leur consommation d'énergie en alimentant leur usine au biogaz et en réduisant leur consommation de mazout lourd. Au total, ces changements permettront à l'entreprise de réduire ses émissions de CO2 de quelque 80 000 tonnes, ce qui équivaut à retirer plus de 25 000 voitures du parc automobile pendant un an, un effort considérable! », avait alors lancé la ministre Normandeau.

Le projet mis de l’avant par l’entreprise Produits Forestiers Arbec s.e.n.c comporte deux éléments majeurs.

Tout d’abord, depuis 2008, la scierie a considérablement augmenté sa capacité de sciage, sans pour autant accroître ses opérations de séchage, réalisées par trois séchoirs alimentés au butane. Pour conserver ses avantages concurrentiels et répondre aux exigences de son principal marché, le marché américain, l'entreprise a décidé de combler ce déficit de séchage par l'ajout d'un quatrième séchoir.

Une nouvelle bouilloire d'une capacité de 600 chevaux-vapeur, alimentée à la biomasse provenant directement des résidus du procédé de l'usine, comblera tant les besoins du nouveau séchoir que ceux en chauffage de la scierie qui dépendaient jusqu'à présent du mazout lourd. Un montant de 2 766 400 M $ est octroyé pour ce projet précis.

Cette bouilloire a été installée l’été dernier et est maintenant fonctionnelle.

L’autre projet, au coût de 5 M $ consiste au captage du biogaz.

Produits Forestiers Arbec s.e.n.c. compte déjà sur la collaboration de la Régie intermunicipale Nord et de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est pour la mise sur pied d'un projet structurant de captage du biogaz provenant du site d'enfouissement de l'Assomption.

On estime ainsi pouvoir y tirer quelque 84 millions de mètres cubes de gaz méthane du million de tonnes de déchets enfouis dans ce site. Ce biogaz sera ensuite traité par une usine d'épuration. Un pipeline de quelque cinq kilomètres et des équipements de compression permettront d'acheminer le biogaz chez Produits Forestiers Arbec s.e.n.c. afin d'alimenter deux séchoirs à bois avec ce combustible.

Tout excédant de biogaz non utilisé par Produits Forestiers Arbec s.e.n.c. sera simplement détruit. L'aide financière accordée pour ce projet précis s'élève à 5 M $. Cette aide financière totalisant 7 766 400 $ provient du Programme de réduction de consommation de mazout lourd, financé dans le cadre de la mesure 1 du Plan d'action 2006-2012 sur les changements climatiques (PACC).

Serge mercier, vice-président finances chez Produits Forestiers Arbec s.e.n.c ne cache pas que tout ce travail a pour objectif de réduire au plus bas possible les coûts de production et ainsi rendre l’entreprise encore plus concurrentielle alors que les coûts d’énergie représentent de 20 à 25 pour cent de ce coût de production.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES