Actualités

Temps de lecture : 1 min 38 s

Camping illicite: la MRC prévoit sévir

Yohann Harvey Simard
Le 18 mai 2021 — Modifié à 22 h 00 min le 18 mai 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Camping illicite: la MRC prévoit sévir

Afin d’éviter des débordements, diminuer les risques d’incendie et limiter les déchets, la MRC de Lac-Saint-Jean-Est prévoit sévir contre le camping illicite sur certaines terres publiques, notamment aux abords de la rivière Péribonka. Cette nouvelle mesure prendra la forme d’avertissements et de constats.

Les élus en ont fait la demande auprès du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien. Pour l’instant, le directeur général de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, Sabin Larouche n’a pas été en mesure de fournir les endroits précis.

Il souligne toutefois qu’une dizaine de secteurs seront ciblés, notamment les abords de la rivière Péribonka dans le secteur de l’Ascension-de-Notre-Seigneur, et la tête du lac Kénogami, dans le secteur d’Hébertville.

« L’an passé, comme partout au Québec, il y a eu beaucoup de monde qui s’est approprié des endroits sur des terres publiques intramunicipales, que ce soit avec des tentes ou des roulottes, où ils n’avaient pas nécessairement le droit. On souhaite légiférer pour interdire, et si jamais il y en a qui n’entendent pas, on pourra imposer des constats d’infraction et les expulser », explique-t-il.

Il ajoute que ce n’est pas de gaité de cœur que les élus agissent ainsi. Il estime qu’on ne souhaite pas nuire à l’accueil de campeurs sur le territoire de la MRC, mais qu’il faut trouver un juste équilibre qui permettra d’empêcher tout débordement.

Club de golf du Lac-Saint-Jean

Le Club de Golf Lac-Saint-Jean a demandé à la MRC le renouvellement d’une entente de cinq ans permettant l’octroi annuel d’une aide financière de 10 000 $.

Les élus ne l’ont pas renouvelé, mais ils ont accepté de verser une somme de 10 000 $ cette année. Selon Sabin Larouche, les élus de la MRC préfèrent attendre l’an prochain pour renouveler une autre entente de cinq ans en raison d’un possible changement de gouvernance à la table du conseil.

En effet, le mandat du préfet André Paradis se terminera en novembre 2021 et les élections municipales auront lieu à la même période. « Les élus ont convenu d’attendre le prochain conseil de la MRC à l’automne afin d’arriver à une entente à long terme. »

Asphaltage

Enfin, la MRC a octroyé un contrat de 568 000 $ à l’entreprise Inter-Cité Construction pour la finalisation des travaux d’asphaltage sur le chemin du Golf à Saint-Gédéon. Cette dernière étape ira de pair avec l’ouverture du secteur Camp-de-Touage-Les-Îles de la Sépaq, le 21 mai prochain.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES