Dimanche, 23 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 30 s

Taxi-Bus de plus en plus populaire à Alma

Yohann Harvey Simard
Le 10 mars 2023 — Modifié à 13 h 15 min le 10 mars 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Le service de transport en commun Taxi-Bus d’Alma a vu son nombre d’usagers augmenter de façon significative en 2022.

Ce sont ainsi 74 290 déplacements qui ont été effectués l’année dernière, comparativement à 53 691 en 2021.

Selon la mairesse d’Alma, Sylvie Beaumont, ces chiffres permettent d’affirmer que Taxi-Bus est un succès. « C’est surprenant de voir la diversité de la clientèle qui l’utilise. On parle autant de travailleurs que d’étudiants. »

Elle précise que certaines personnes qui pourraient se déplacer avec leur propre véhicule font même le choix d’opter pour Taxi-Bus en raison de la praticité du service. Un sondage réalisé en 2021 a révélé que le taux d’utilisateurs satisfaits s’élevait à près de 90%.

Des améliorations ont par ailleurs été apportées au service en 2022. Environ une dizaine de bornes ont notamment été déplacées à la demande des utilisateurs. De plus, il est désormais possible de ranger les poussettes et les marchettes dans le coffre arrière des voitures. « Nous sommes toujours ouverts aux propositions. »

L’an dernier, les opérations de Taxi-Bus ont coûté la somme de 373 000 $ à la municipalité.

Pas encore parfait

Si la mairesse d’Alma estime que Taxi-Bus « convient parfaitement bien » à la population almatoise, tous ne sont pas du même avis.

Selon Louisa-Maria DaSilveira, intervenante sociale au Centre de femmes au Quatre-Temps, la tarification actuelle ne permet pas de répondre adéquatement aux besoins des gens moins fortunés, notamment aux femmes en situation de pauvreté.

À ce titre, elle se dit déçue que les coûts aient augmenté, plutôt que diminuer comme demandé dans le cadre d’une action collective l’an passé.

« Nous avions entre autres demandé la mise en place d’un livret de billets à moindres coûts. »

Malgré les améliorations apportées dans le secteur de Saint-Cœur-de-Marie, Louisa-Maria DaSilveira ajoute que le service ne parvient pas encore à desservir convenablement les villages environnants.

L’an passé, la Ville d’Alma a intégré une usagère au comité responsable de Taxi-Bus, conformément à l’une des demandes émises par l’action collective. Toutefois, l’usagère en question n’a toujours pas été invitée à une séance du comité pour le moment.

« L’idée, ce n’est pas de commencer une guerre avec la Ville, mais est-ce qu’on pourrait essayer de trouver des solutions, ou ne serait-ce que commencer quelque chose? »

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES