Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 45 s

Gerry Desmeules se laisse tenter par la mairie de Desbiens

Yohann Harvey Simard
Le 08 septembre 2023 — Modifié à 01 h 59 min le 08 septembre 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Alors qu’il se dirigeait tranquillement vers la retraite, l’ancien directeur général du Parc le Trou de la Fée, Gerry Desmeules, envisage de briguer la mairie de Desbiens, sans maire depuis le récent départ de Claude Delisle.

Figure bien connue dans la petite municipalité, Gerry Desmeules dit avoir été interpellé à plusieurs reprises par des citoyens.

« Il y a en qui me voit comme le nouvel architecte de la municipalité. Les gens sont quand même conscients de mon vécu, de ma carrière et de ce que j’ai fait au site touristique. Ils misent là-dessus pour dire que je ferais sans doute du bon travail », explique-t-il.

Celui qui affirme avoir « toujours eu le milieu de Desbiens à cœur » précise être en « réflexion sérieuse » quant au dépôt de sa candidature. L’élection d’un nouveau maire ou d’une nouvelle mairesse devra se faire à l’intérieur des quatre prochains mois.

Redresser Desbiens

Par ailleurs, Gerry Desmeules estime qu’un certain « redressement » s’impose à l’hôtel de ville de Desbiens, que ce soit sur le plan financier ou en termes de transparence.

« Il faut remettre Desbiens sur les rails. Je me suis mis à aller au conseil de ville en janvier dernier et j’ai pu constater qu’il y avait beaucoup de questions qui se posaient, mais que les gens n’avaient pas ou peu de réponses. »

Gerry Desmeules mentionne l’imposition d’une taxe spéciale dans le dernier budget visant à compenser le déficit de 2020 de la municipalité, déficit de l’ordre des 648 000 $.

« Quand on va être dans les livres comptables, est-ce qu’on va trouver d’autres choses comme ça? », s’inquiète-t-il.

Bagage

Gerry Desmeules est le premier à le reconnaître : la définition de tâches d’un maire n’est pas exactement la même que celle d’un directeur général de site touristique.

« Les règles du jeu sont différentes parce que dans une municipalité, tu réponds à plusieurs ministères, il y a beaucoup de réglementation, tu ne fais pas ce que tu veux comme tu le veux. »

En revanche, il est aussi vrai que les deux fonctions partagent plusieurs ressemblances. D’abord, le Parc du Trou de la fée étant un organisme à but non lucratif (OBNL), rendre des comptes est un exercice auquel Gerry Desmeules est rompu depuis un moment déjà.

« Je devais travailler avec un conseil d’administration, donc il y avait des résolutions, des accords, des ententes, il fallait se parler. Un OBNL, ce n’est pas comme une entreprise privée. »

La gestion financière et administrative n’est pas non plus étrangère à Gerry Desmeules. « Comme directeur général d’une petite entreprise, je faisais la préparation des budgets, l’examen d’états de résultats, l’embauche des ressources humaines, la promotion.»

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES