Actualités

Temps de lecture : 1 min 15 s

Un sommet de l’information régionale fortement fréquenté

Le 01 mars 2024 — Modifié à 11 h 37 min le 01 mars 2024
Par André Deschênes, CKAJ 92,5 collaboration spéciale

Un sommet de l’information régionale fortement fréquenté

Le Sommet de l’information régionale se poursuit en ce vendredi au Cégep de Jonquière. Chapeauté par l’École supérieure des communications d’Art et technologies des médias, et animé par la journaliste Chu Anh Pham, le sommet réunit plus de 150 intervenants des sphères politiques, sociocommunautaires, médiatiques et du monde des affaires.

La journée de ce vendredi est consacrée à des conférences et des tables de discussions, regroupant des sujets comme le financement des médias et les solutions qui peuvent être apportées pour contrer la crise actuelle qui secoue les médias.

« Ça va très bien, on a une douzaine de régions représentées, plus de 150 participants », confirme le directeur général du Cégep de Jonquière, Sylvain Gaudreault. « Après la belle soirée d’ouverture d’hier soir (jeudi), aujourd’hui nous sommes davantage en mode diagnostic. Je suis profondément convaincu que nous trouverons des solutions, mais ça ne dépend pas uniquement que de nous ».

Un optimisme que partage le directeur adjoint des études en ATM, Jacky Fortin. « On prend ce qui se dit aux tables de discussions pendant la journée, en plaçant les idées avancées dans un document de référence à la fin du sommet. On distribuera ensuite ce document. On espère que ce qui sera proposé comme idées trouvera écho auprès des gestionnaires, les propriétaires, les employés de médias et aux gouvernements aussi ».  

La présence des 150 participants satisfait aussi M. Fortin. « Nous sommes super contents du nombre de personnes qui sont présentes. On pensait à un moment donné que la météo nous jouerait des tours, mais finalement on a une super belle affluence. On sent l’importance de tous se rallier face à la problématique de la crise qui secoue les médias. C’est très important qu’on en parle pour aussi faire développer nos médias dans l’avenir ».

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES