Vendredi, 19 juillet 2024

Chroniques

Temps de lecture : 1 min 24 s

Pour le développement du vélo de montagne

Le 11 mai 2022 — Modifié à 13 h 43 min le 11 mai 2022
Par Diane Lemieux

Le débat des derniers temps à l’égard du développement de la Pointe-des-Américains a mis les projecteurs sur les cyclistes bien malgré eux. Non seulement la pratique du vélo à Alma et partout ailleurs est en grande augmentation, mais également la qualité et l’offre de sentiers pour tous les types de pratiquants. Alma compte de nombreux cyclistes de tout acabit qui désirent un projet réfléchi de développement afin d’augmenter l’offre sur son territoire.

Au fil des ans, plusieurs grands cyclistes almatois ont rayonné, dont Léandre notre Olympien, notre Champion canadien et un des meilleurs vététistes au monde depuis une décennie.

Il y en a eu beaucoup d’autres aussi qui ont fait rayonner Alma sur leur vélo. En vélo de montagne, il y a eu depuis 25 ans, 29 qualifications à des Championnats du monde. Impressionnant et motivant! Ce week-end en Allemagne, c ’est maintenant au tour de William Pilote, qui fait son entrée sur la coupe du monde U23.

La Ville d’Alma, grâce au légendaire Club de vélo de montagne Cyclone, est un terreau fertile de modèles pour la jeunesse. On a beaucoup parlé de l’impact d’un individu comme Guy Lafleur sur la jeunesse. On a l’opportunité d’avoir des Léandre, des William qui à leur mesure ont un impact sur les jeunes d’Alma.

Est-ce qu’un des clubs de vélo les plus prolifiques au Canada, sinon « le plus prolifique » mérite des infrastructures d’entraînement à sa mesure?

Des Léandre et des William, est-ce qu’on en veut d’autres à Alma? Peu importe où seront ces infrastructures de développement, nous en avons cruellement besoin. La pratique du sport évolue, et pour demeurer compétitif, Alma doit évoluer.

Pour qu’un joueur de Hockey atteigne l’élite, ça prend un aréna, il ne pourra pas se développer dans la rue en jouant en bottes après l’école ou attendre que le Lac gèle. À moins qu’il soit exceptionnel et déterminé comme mon ami William.

Let’s go mon Will!

Je suis très fier de toi, la preuve que le travail acharné porte ses fruits.

Luc Tremblay, Alma

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES