Dimanche, 16 juin 2024

Chroniques

Temps de lecture : 3 min 15 s

Bravo aux Jeannois!

Le 19 mai 2023 — Modifié à 14 h 37 min le 19 mai 2023
Par Mélyna Girard

Jasette de la gazette

Tout un printemps.

Quand j’habitais à Montréal j’étais un invétéré du hockey universitaire et un de mes regrets de revenir en région était que je ne pourrais plus assister à ce niveau cruellement sous-estimé au Québec et au Canada.

Un des problèmes du hockey au Québec et au Canada est que l’attention est trop portée sur la ligue nationale. Si on accorde parfois de l’importance aux autres niveaux comme la ligue américaine ou le junior, c’est trop souvent dans l’optique de parler de futurs joueurs de la LNH, au détriment d’une chose bien simple, que de simplement aller voir du hockey est une chose fantastique, sans avoir besoin de ce mirage artificiel qu’est la perspective de voir de futures vedettes.

Donc en revenant ici je me consolais en me disant que je pourrais me rabattre sur le meilleur niveau en ville, le hockey collégial. Et cette saison 2022-23 a été un grand succès pour Alma et les Jeannois, en espérant que cela puisse continuer et que les fans soient de nouveau au rendez-vous. Dans un monde idéal, cet élan permettrait au hockey collégial de prendre sa place et de devenir aussi populaire qu’il le mérite, et pas seulement durant les séries. Je pense surtout aux écoles américaines, ou le football universitaire canadien, qui galvanisent des légions de fans annuellement. Pourquoi pas un tel engouement pour nos jeunes athlètes d’ici , même s’il ne se rendront pas à la LNH ?

Bref, malgré leur défaite en finale, les Jeannois nous ont donné toute une saison, pas mal meilleure que ce que j’ai pu voir des Sags et du Canadien. Nous les avons couverts dans ces pages durant la saison, mais c’était majoritairement en surface, leurs séries de victoires, leurs attentes, etc. Mais nous ne pouvions pas vraiment parler des joueurs en détail et c’est ce que je compte faire ici avec un petit compte-rendu de ce que j’ai pu voir cette année, m’étant grandement attaché à ces jeunes que vous ne connaissez probablement pas. Pour les féliciter, voici donc mes coups de cœur des Jeannois 2022-23 :

La grosse Ligne : Félix Gauthier (#92), Tommy DeBlois (#27) et Zachary Gagné (#61). À elle seule, la grosse ligne des Jeannois valait le petit 10 $ d’entrée. DeBlois nous a électrisés toute l’année et a terminé au 4e  rang de la ligue avec 51 points en 35 matchs. Tout un joueur qui va d’ailleurs évoluer avec la nouvelle équipe de l’UQAC l’an prochain, une autre bonne nouvelle pour le développement du hockey. Félix Gauthier nous a aussi donné de fantastiques séries. Il m’a d’ailleurs permis de réaliser une première ce printemps, soit de lancer ma casquette sur la glace lors d’un tour du chapeau. Il a terminé premier pointeur des séries avec 18 points en 12 matchs.

Le général en défense : Simon Sénécal (#7). Le plus fiable défenseur des Jeannois. Toujours en confiance, je ne l’ai vu que très rarement commettre une erreur. Il nous a gardé dans le coup pendant toutes ces séries tout en contribuant offensivement.

Le mur : Olivier Frenette (#35). Gardien numéro un des Bleus, il a volé plusieurs matchs durant ces séries et on lui doit une grande partie de ce parcours. Deux blanchissages durant ce court tournoi, c’est tout un tour de force, surtout celui du match décisif en demi-finale, une victoire de 1-0 sur les Filons de Thetford. Chapeau.

La peste : Charles-Antoine Tremblay (#77). Mon véritable coup de cœur. Un joueur d’énergie, un peu intense et débile sur les bords (dans le bon sens), qui rend l’adversaire nerveux, mais qui contribue également en attaque avec de gros buts. Le genre de joueur qui prend sa place et qui ne lâche pas. Étant réuni sur la grosse ligne en avantage numérique, il a terminé parmi les meilleurs du tournoi avec 12  points en 12 matchs, dont 7 buts.

Chapeau aussi aux entraineurs et à tout le personnel de l’équipe pour la grosse saison.

Finalement, malgré la défaite, je suis content d’avoir pu assister en personne à quelques matchs de la grandiose Ève Gascon, jeune gardienne des champions, les Patriotes de St-Laurent. Je la suis depuis quelques années et j’étais grandement content de la voir remporter un championnat. On a peut-être affaire ici à la future Kim St-Pierre et une future joueuse olympique. Ayant toujours joué avec des garçons, elle s’en va l’année prochaine avec l’Université du Minnesota pour la première fois de sa carrière au hockey féminin. Que du bon en vue pour la jeune femme.

Bravo aux Jeannois, aux Patriotes et au hockey collégial. C’est prometteur pour 2023-24.


Chaque semaine, un membre de l’équipe de Trium Médias prend parole sur un sujet de son choix, c’est La Jasette de la gazette.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES