Mardi, 27 février 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 53 s

L’occasion d’entrer dans l’univers des drag queens

Serge Tremblay
Le 20 janvier 2023 — Modifié à 09 h 33 min le 20 janvier 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

L’occasion d’entrer dans l’univers des drag queens

Le spectacle Drag en chaleur débarquera au Vox Populi de Dolbeau-Mistassini et au Café du Clocher d’Alma, les 24 et 25 février. Une rare opportunité pour le public jeannois de découvrir cet univers particulier des arts de la scène.

« C’est un spectacle avec une ambiance très cabaret. Le public est invité à participer et réagit beaucoup, parfois des personnes qui le souhaitent peuvent même monter sur scène à l’invitation d’une drag. Chaque drag arrive avec une chanson, fait un numéro et un peu d’animation. Il y a aussi un numéro de groupe. Tout ça est écrit et scénarisé, mais en se laissant une place pour l’improvisation », explique le Dolmissois Manuel Potvin Lemieux, qui incarne la drag queen Blueberry Moore.

Celui-ci sera accompagné sur scène de trois autres drag queens professionnelles, à savoir Ben Addiction, Daisy Wood et Moxxi Hollow. Des personnes issues du milieu tenteront aussi pour une première fois l’expérience drag en se joignant au spectacle.

À quoi s’attendre lors d’un tel spectacle? Pas à l’univers très sexualisé que l’on associait autrefois aux drag queens, assure Manuel Potvin Lemieux.

« Maintenant, c’est un art qui est devenu mainstream. Il y a encore des drags qui vont dans les vieux réflexes très sexualisés, mais ce n’est pas ce que l’on fait. Nous, on fait un show très glamour avec de gros costumes, de la grosse paillette et dans l’exagération totale en s’éloignant de l’aspect très sexualisé. »

Comment devient-on drag?

Manuel Potvin Lemieux roule sa bosse en tant que drag queen depuis moins d’un an. C’est sa conjointe, qui est active dans ce milieu, qui lui a donné le goût d’essayer. Un art de la scène pour lequel il a rapidement eu la piqûre.

« Je fais du standup comique depuis 2005, mais j’ai aussi une formation en théâtre et ce qui m’allumait beaucoup, c’était de faire des personnages. Aujourd’hui, l’humour est davantage dans le standup à l’américaine et très peu dans les personnages, alors j’ai vraiment trouvé un art qui allie mes forces. »

Avec son personnage de Blueberry Moore, le Dolmissois d’origine ne cache pas qu’il est arrivé un peu du champ gauche dans cet univers.

« Je suis un peu une bibitte dans ce milieu, car je ne viens pas de la communauté LGBTQ+. Au début, on m’a un peu demandé ce que je faisais là, mais rapidement, on a vu que j’étais un allié et j’ai reçu un bel accueil. »

Une supplémentaire?

Les billets s’envolent rapidement pour les spectacles du 24 février, au Vox Populi, et du 25 février, au Café du Clocher. Une supplémentaire a même été ajoutée le 23 février à Alma. Un signe que même si ce type de spectacle est généralement présenté dans les grands centres, il y a un public également en région.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES