Mercredi, 19 juin 2024

Économie

Temps de lecture : 2 min 33 s

Boeuf Wagyu et boeuf angus à Normandin

Boeuf Alfred poursuit sa croissance et développe de nouveaux produits

Le 18 mai 2024 — Modifié à 08 h 00 min le 18 mai 2024
Par Denis Hudon

Boeuf Alfred à Normandin profite d’un vent à écorner les boeufs depuis son ouverture en juin 2022. Lorsqu’ils ont lancé leur boutique de boeuf Wagyu, les copropriétaires Fabien Villeneuve et Julie Coudé étaient convaincus de répondre à un besoin chez les consommateurs à la recherche de bonnes viandes. Mais ils ne s’attendaient certainement pas à ce que leurs produits atteignent un tel niveau de popularité, presque instantanément.

« C’est positif et très prometteur pour l’avenir. Malgré un contexte économique difficile, la clientèle est au rendez-vous. On reçoit même de nouveaux clients régulièrement. Le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux aident beaucoup à nous faire connaître », analyse Fabien Villeneuve.

La viande de boeuf Wagyu est en croissance chez Boeuf Alfred, de l’ordre de 15 %, estime Fabien Villeneuve.

« L’engouement est au-delà de nos espérances. J’aime le modèle de la ferme à l’assiette. Boeuf Alfred est-là pour durer dans le temps et c’est bon pour toute la communauté », poursuit Fabien Villeneuve.

Celui-ci croit même qu’avec l’ouverture, espère-t-il prochaine, d’un abattoir à Saint-Prime, les producteurs y gagneront beaucoup.

« Il y a des négos avec Nutrinor et ça avance très bien. Présentement, je dois me rendre à Québec ou à Trois-Rivières pour l’abattage, parce que là-bas, ce sont des abattoirs certifiés A1, une obligation. Avec un abattoir régional A1, ce sera moins de transport, moins de coûts, donc augmentation de revenus. On va demeurer compétitifs ».

Une viande recherchée

Aucun doute dans l’esprit de Fabien Villeneuve, la population est de plus en plus conscientisée et recherche des produits de viandes de haute qualité.

« Notre boeuf est élevé sans antibiotiques et sans hormones. La santé, les gens s’en préoccupent, tout comme du bien-être de l’animal ».

La Ferme Villeneuve, située à proximité de la boutique Boeuf Alfred, compte 240 vaches et 10 taureaux. Le troupeau est un croisement de vaches Angus 100 % et de taureaux Wagyu 100 %. C’est l’une des rares fermes au Québec à faire l’élevage de boeuf Wagyu, une race bovine originaire du Japon et introduite au pays depuis un peu plus d’une dizaine d’années seulement.

« La clientèle apprécie la viande Wagyu. Pour la fondue, c’est très populaire. L’été, j’ai une grosse clientèle touristique, du camping Chute à l’Ours notamment et de cyclistes avec la Véloroute qui passe juste devant la boutique ».

Le tournedos, le rib steak (entrecôte), le faux-filet, le filet mignon, les viandes marinées, la super-saucisse (l’une à base de bière de La Chouape et une autre avec le fromage de la Fromagerie Médard) sont parmi les produits offerts par Boeuf Alfred et les plus demandés par la clientèle. Boeuf Alfred mise aussi sur sa boutique en ligne alors que dans les prochains mois, Fabien Villeneuve espère la livraison de viandes congelées.

Sa clientèle provient du Lac-Saint-Jean, mais aussi du Saguenay, avec un service de livraison quotidienne à domicile par l’entremise de Livraison 3F de Dolbeau-Mistassini.

Bientôt un foodtruck

« J’encourage autant que faire se peut les produits régionaux. J’ai remis aussi sur le marché le boeuf Angus, moins cher et donc plus accessible. C’est aussi un steak de qualité ».

De même, confirme Fabien Villeneuve, la clientèle de viandes pour les fumoirs est de retour plus que jamais.

Enfin, Boeuf Alfred annonce qu’il décollera un foodtruck (cantine mobile) de mets concoctés avec des produits de sa ferme. La cantine sera installée à côté de la boutique et offrira notamment des hamburgers, des frites (avec ses patates cultivées à sa ferme, depuis trois ans), de la poutine et autres repas à déguster sur place.

Le Cahier EntrePreneurs est une initiative de Trium Médias, en collaboration avec le journal Les Affaires. Dans les éditions trimestrielles se trouvent des articles touchant directement les enjeux et défis du monde des affaires.

Pour consulter l’édition

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES