Mercredi, 19 juin 2024

Économie

Temps de lecture : 2 min 29 s

L’Orée des champs

Une histoire de famille de la terre jusque dans l’assiette

Le 19 mai 2024 — Modifié à 07 h 00 min le 19 mai 2024
Par Vincent Pagé

Si la saison touristique s’annonce aussi bonne que la température de ces premières journées du mois de mai, l’entreprise l’Orée des Champs située à Saint-Nazaire aura du pain sur la planche. De la culture de la terre en passant par la transformation et la vente de produits champêtres, jumelées à une expérience agrotouristique dans un décor enchanteur, la famille Larouche et son équipe excelle dans tout.

Myriam et Dany Larouche, propriétaires de l’Orée des Champs, représentent la troisième génération de Larouche à travailler sur cette terre. Pour eux, cette aventure va au-delà de l’entreprise.

« C’est notre histoire. Ce sont mes grands-parents, Léon et Marie-Rose Larouche, qui se sont installés il y a 100 ans de cela sur ce lot de terre situé dans le rang 8 de Saint-Nazaire et qui ont défriché la terre », mentionne Myriam.

C’est Julien Larouche, le 9e de la famille constituée de 12 enfants et père de Myriam et Dany, qui reprend la ferme en 1960. M. Larouche a été un pionnier dans la mise en marché de l’agneau à travers la province. Depuis ce temps, la ferme continue de produire sa viande d’agneau en plus d’une multitude de cultures.

C’est lors de son retour en région en 2008 que Myriam développa le volet agrotouristique de la ferme centré autour du concept de Table champêtre, une certification officielle possédée par l’entreprise qui indique que plus de 50% de la composition du menu provient directement de la ferme du propriétaire.

Expérience unique

L’expérience offerte aux visiteurs à l’Orée des Champs peut être répartie en deux volets. D’abord, la vaste salle de style rustique du site permet d’accueillir jusqu’à 150 personnes qui pourront déguster le menu de la Table champêtre dans le cadre d’un mariage, d’un colloque ou un événement corporatif.

Pour les visiteurs en plus petit groupe, l’entreprise fait partie depuis deux ans du réseau des économusées grâce à sa production de charcuterie d’agneau. Ce volet permet aux personnes intéressées de visiter les lieux, être en contact avec les animaux et de recevoir de l’information à travers un sentier d’interprétation sur le type d’élevage et les procédés de confection de charcuterie à partir de la viande d’agneau.

Objectifs

Dans les prochaines années, Myriam et son équipe se sont fixé certains objectifs afin de continuer de développer l’attractivité de leur offre agrotouristique.

« Les grands axes sur lesquels nous travaillons actuellement sont d’accroître le tourisme international et d’opérer un virage numérique pour le volet événementiel pour que les gens puissent trouver réponse à leurs questions de manière autonome », indique la propriétaire.

Finalement, l’Orée des Champs souhaite collaborer avec les autres entreprises du milieu oeuvrant dans l’industrie agricole et touristique.

« On aimerait être un produit d’appel et faire partie d’un regroupement qui permettrait à des entreprises comme nous de se démarquer des grands attraits touristiques de la région. »

Soutien de la communauté

Myriam Larouche craignait de déranger avec les grandes ambitions qu’elle avait pour l’entreprise familiale, mais ce fut tout le contraire. Le soutien que sa famille a reçu, et qu’elle reçoit toujours, de la part de la municipalité et de la population a fait une énorme différence et a permis à l’Orée des Champs d’être ce qu’elle est aujourd’hui.

« Le soutien que nous avons reçu dès le jour un de la part de tous les intervenants au niveau de la municipalité est exceptionnel. La municipalité facilite beaucoup les choses et nous encourage à continuer d’avancer. »

Le Cahier EntrePreneurs est une initiative de Trium Médias, en collaboration avec le journal Les Affaires. Dans les éditions trimestrielles se trouvent des articles touchant directement les enjeux et défis du monde des affaires.

Pour consulter l’édition

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES