Vendredi, 19 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 21 s

Énergie éolienne

La coopérative Val-Éo verse ses premiers dividendes

Yohann Harvey Simard
Le 22 juin 2024 — Modifié à 06 h 00 min le 22 juin 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La coopérative Val-Éo versait récemment ses premiers dividendes. Ils ont été environ une centaine de partenaires à se partager une enveloppe de 510 000 $ provenant des bénéfices générés depuis la mise en marche des six éoliennes.

« Les dividendes étaient destinés aux citoyens et aux propriétaires fonciers qui ont contribué au projet, que ce soit en le commanditant ou en donnant l’accès à leurs terres, par exemple », précise le directeur général de Val-Éo, Jean Lavoie.

Tous les dividendes ont été versés à des personnes résidant au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Jean Lavoie rappelle que la collaboration du milieu était primordiale pour que la coopérative puisse être actionnaire à 50 % et ainsi conserver un droit de vote équivalent à celui d’Algonquien Power, actionnaire de l’autre moitié du parc éolien. 

Les dividendes des sociétaires augmenteront au fur et à mesure que la coopérative remboursera son prêt de 5 M$. L’enveloppe totale devrait atteindre les 1,5 M$ en 2029 et rester sensiblement la même pour les années suivantes.

Pour Jean Lavoie, le versement des dividendes représente en quelque sorte le couronnement du projet, dont l’objectif a toujours été de permettre « des retombées à long terme pour la région ».

La coopérative Val-Éo possède six éoliennes le long de la route 170 entre Saint-Bruno et Saint-Gédéon. Leur production annuelle d’électricité permet d’alimenter quelque 3000 foyers répartis entre Saint-Gédéon, Saint-Bruno, Hébertville et Hébertville-Station.

La coopérative regroupe actuellement deux fermes, quatre municipalités et près de cent investisseurs locaux.

Agrandissement du parc

L’an dernier, Val-Éo a participé à un appel de projets lancé par Hydro-Québec pour la production d’énergie éolienne à la hauteur de 100 mégawatts. La coopérative avait alors soumis deux propositions, soit une pour l’ajout de 9 éoliennes, et une autre pour l’ajout de 18. Aucune des propositions n’avait toutefois été retenue.

N’empêche, Jean Lavoie réitère son désir de voir un jour s’agrandir le parc éolien. Il affirme que Val-Éo retentera sa chance dans le cadre de futurs appels de projets.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES