Mercredi, 19 juin 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 55 s

Saison difficile pour le CHS de Saint-Bruno

Serge Tremblay
Le 16 février 2023 — Modifié à 07 h 03 min le 16 février 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Le CHS de Saint-Bruno, dans la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve, ne connait vraiment pas la saison escomptée. Avec une fiche de 3 victoires et 11 défaites au moment d’écrire ces lignes, la troupe menée par Éric Gauthier se retrouve au dernier rang au classement général.

« Ce n’est vraiment pas une saison facile. C’est un combat depuis le début de l’année d’avoir un alignement complet », commente Éric Gauthier.

Ce dernier indique que depuis le premier match, il peut compter sur un noyau d’environ 10 joueurs qui sont présents à tous les matchs. Cependant, l’autre moitié du club change beaucoup.

« La réalité, c’est qu’il y a beaucoup de nos gars qui ont d’autres occupations aussi, avec le travail et la famille. Je comprends ça, mais on a une saison très difficile. »

Cette situation rend également difficile la création d’un esprit d’équipe et d’une culture.

« C’est dur aussi de trouver une identité d’équipe dans tout ça. Avec notre noyau de gars qui sont toujours présents, ça va bien, il y a une belle chimie entre eux, mais quand la moitié du club change de match en match, comment tu fais pour te créer une vraie culture ? »

Déception

Sans dire qu’il est déçu, l’entraineur-chef du CHS avoue qu’il n’est pas satisfait du déroulement de la saison.

« L’effort des gars pourrait être mieux, c’est certain. Je ne peux pas dire, avec une fiche de 3-11, que je suis content, on a de la misère à marquer des buts. Mais chaque match, je dis chapeau aux gars qui sont là. Je suis content de leur présence. »

Depuis le retour du congé des Fêtes, Éric Gauthier voit tout de même quelques améliorations dans le jeu de son équipe.

« On ne baisse pas aussi rapidement les bras. Avant, on réussissait souvent à rester dans le coup lors de la première période, mais en deuxième, ça prenait juste un but pour couper les jambes des gars. Là, depuis quelques matchs, les joueurs ne lâchent pas, ils n’abandonnent pas. »

Confiance

D’ici le début des séries éliminatoires, le coach souhaite voir la constance de son équipe s’améliorer.

« Je veux qu’on joue de vrais bons 60 minutes de hockey. Je crois que c’est arrivé juste une fois jusqu’à maintenant. Tout est une question de confiance et de mental. Quand tu n’as pas la confiance, tu serres ton bâton plus fort, et on le sent chez plusieurs gars. On travaille fort là-dessus présentement. »

La confiance est toutefois toujours au rendez-vous à l’aube des séries.

« En rentrant en série, tous les clubs ont une fiche de 0-0. Est-ce qu’on est les favoris pour tout gagner ? Vraiment pas. Est-ce qu’on veut causer la surprise ? Oh que oui. On regarde vers l’avant et on ne baisse pas les bras. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES