Vendredi, 19 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 58 s

Cyclisme

Florence Normand rejoint les pros alors qu’Adèle est au repos forcé 

Janick Émond
Le 03 juillet 2024 — Modifié à 13 h 44 min le 03 juillet 2024
Par Janick Émond - Journaliste

En cyclisme sur route, les jumelles Florence et Adèle Normand continuent de gravir les échelons en Europe. Florence a récemment atteint les rangs professionnels dans les dernières semaines, alors qu’Adèle, qui est déjà chez les pros, est présentement au repos forcé en raison d’une mononucléose.  

Après avoir débuté la saison 2024 avec l’équipe belge Baloise-WB Ladies en Division nationale, Florence a signé au début mai un contrat d’une saison avec l’équipe Winspace, basée en France.  

Un beau revirement de situation pour l’Almatoise d’origine, qui a raté pratiquement toute la saison 2023 en raison d’une mononucléose.  

« D’atteindre les rangs professionnels, ça signifie que les trois dernières années d’efforts et l’appui des gens autour de moi ont porté leurs fruits. Ça n’a pas été facile avec ma mononucléose l’an dernier, qui m’a, je crois, ralenti dans ma progression et qui a retardé mon arrivée chez les pros », indique Florence lors d’un entretien téléphonique.  

La transition chez les professionnelles se passe d’ailleurs assez bien pour Florence. Elle a déjà participé notamment au Tour du Pays basque rapidement après sa signature. 

« Le mode de vie est le même, mais en course, c’est là que je vois une grosse différence. La façon de courir n’est pas la même et les filles sont tellement plus fortes. Je sens aussi plus le côté stratégique des équipes dans les courses. Ça me demande une adaptation, physique, je sens que je manque un peu de jambes, mais je suis quand même satisfaite de mon niveau. » 

Pour l’instant, dans l’équipe, l’athlète de 22 ans occupe le rôle de soutien à la grimpeuse Karolina Perekitko.  

Florence sera de retour au Québec en juin afin de participer au Championnat canadien qui aura lieu en Beauce du 21 au 24 juin.  

Adèle au repos 

Après Florence l’an dernier, c’est Adèle cette saison qui se voit forcée au repos en raison d’une mononucléose.  

Quelques semaines seulement après le début de saison, Adèle explique qu’elle se sentait de moins en moins en forme.  

« Ça se voyait aussi dans mes résultats. À la troisième étape de la Vuelta Femenina, au Tour d’Espagne, c’est là que je me suis vraiment rendu compte que quelque chose n’allait pas, donc je suis retourné chez moi et j’ai passé des examens », explique Adèle.  

Tout d’abord arrêtée au début mai pour une période de 20 jours, la porte-couleurs de l’équipe professionnelle Eneicar-CMTeam a récemment vu sa pause être prolongée d’un autre 20 jours par son médecin. La nouvelle date ciblée pour un retour est maintenant fixée à la fin juin. 

« Pour l’instant, ce n’est pas trop encourageant. Je ne me sens pas horriblement mal, mais je ne peux pas encore pousser fort en entraînement. Et si je regarde Florence l’an dernier, elle a manqué presque toute la saison. » 

Adèle garde cependant le moral et espère être revenue vers le mois d’août ou septembre pour des compétitions importantes.  

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES