Samedi, 13 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 56 s

Un nouveau fonds de développement agroalimentaire dans la région

Jean-Philippe Tremblay
Le 20 juin 2023 — Modifié à 14 h 04 min le 20 juin 2023
Par Jean-Philippe Tremblay - Journaliste

La Fédération de l’UPA du Saguenay-Lac-Saint-Jean annonce le lancement d’un nouveau fonds de développement de 500 000$ dédié aux organismes et aux entreprises du secteur agroalimentaire ; le Fonds fertile.

« On vient de mettre au monde une nouvelle façon d’encourager l’initiative locale. Un fonds comme celui-là, c’est unique au Québec. Avec un contexte favorable pour le développement, il ne manquait qu’un outil de financement pour accélérer l’avancement d’un projet et agir de levier pour son financement », mentionne Mario Théberge, président de l’UPA régionale.

L’objectif principal du fonds, qui s’inscrit dans l’Entente sectorielle de développement du secteur agroalimentaire au Saguenay-Lac-Saint-Jean 2023-2025, est de mettre en œuvre des projets mobilisateurs et prioritaires qui répondent à des enjeux communs de développement du secteur agroalimentaire de la région.

« Avec ce Fonds, les entreprises et organismes du secteur agroalimentaire seront plus agiles pour proposer des projets collectifs innovants et structurants répondant à des priorités régionales. Les entreprises agricoles et de transformation rencontrent de grands défis d’adaptation et de développement. Ce Fonds servira d’accélérateur de projets et viendra supporter notre industrie » indique Mario Théberge, en donnant comme exemple la filière du chanvre.

« L’exploitation du chanvre est nouvelle dans la région, les producteurs sont donc en formule « essai-erreur », ce qui peut expliquer des coûts plus importants qu’une industrie bien établie. Le fonds peut venir appuyer ces producteurs qui se lancent dans ce genre de nouveaux projets. », ajoute-t-il.

Collaborateurs

Dix principaux collaborateurs ont contribué au financement du Fonds fertile. La Fédération de l’UPA du Saguenay–Lac-Saint-Jean injecte d’ailleurs 90 000 $ pour la capitalisation. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) verse 50 000 $, le ministère de l’Économie, de l’innovation et de l’Énergie (MEIE) 170 000 $, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) 120 000 $. Les MRC Maria-Chapdelaine, Domaine-du-Roy, Fjord-du-Saguenay et Lac-Saint-Jean-Est ainsi que Promotion Saguenay contribuent à la hauteur de 10 000 $ chacun. Nutrinor y participe également pour 20 000 $.

« On est chanceux d’avoir autant de collaborateurs impliqués pour la création de ce fonds. On a beaucoup d’avantages dans la région, des infrastructures de recherche, des centres de formation, de l’eau et des terres fertiles. On a une synergie régionale et il faut l’encourager, » ajoute monsieur Théberge.

Critères d’admissibilités

Pour être admissibles, les projets doivent répondre à l’objectif général du Fonds, soit des projets mobilisateurs prioritaires qui répondent à des enjeux communs de développement du secteur agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et à au moins un objectif spécifique.

Ce seront principalement des projets collectifs qui seront acceptés, soit ceux qui auront un impact sur plusieurs entreprises. L’aide est octroyée sous forme de subvention et les sommes doivent être utilisées avant le 1er mars 2025.

Pour plus amples informations ou pour le dépôt d’une candidature, les participants peuvent joindre l’adresse suivant : https://saguenay-lac-saint-jean.upa.qc.ca/producteur/outils-et-ressources/fonds-fertile. L’UPA accepte les projets en continu jusqu’à l’épuisement de l’enveloppe.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES