Actualités

Temps de lecture : 2 min 44 s

Projet particulier d’urbanisme

Dévoilement d’un ambitieux plan de relance pour le centre-ville d’Alma

Le 29 février 2024 — Modifié à 16 h 13 min le 29 février 2024
Par

Dévoilement d’un ambitieux plan de relance pour le centre-ville d’Alma

C’est aujourd'hui qu’Alma présentait son plan particulier d’urbanisme (PPU) pour la relance de son centre-ville. Logements, commerces, espaces de rassemblement, architecture, mobilité, toutes les dimensions du centre-ville y sont abordées, et surtout, revues.

Rappelons que l’objectif global du PPU est d'insuffler un vent de dynamisme dans le centre-ville en y repensant toutes les facettes, que ce soit sa vocation ou ses infrastructures. Ambitieux, le PPU s’échelonnera sur 15 ans. Des interventions concrètes sont toutefois prévues à court terme.

D’abord, dès 2025, le sens unique de la rue Sacré-Cœur sera inversé. Ainsi, les automobilistes pénétreront dans le centre-ville par l’avenue Labrecque, avec à l’horizon, l’église Saint-Joseph mise en valeur. « C’est un changement qui était demandé depuis longtemps », souligne la mairesse d’Alma, Sylvie Beaumont. Quant à la rue Collard, on pourra dorénavant y circuler dans les deux sens.

De plus, la rue Saint-Joseph sera entièrement réaménagée entre le boulevard des Cascades et la rue Scott. Une voie dédiée aux cyclistes et aux piétons sera intégrée du côté ouest de Saint-Joseph, tandis que le trottoir sera élargi du côté est pour permettre l’installation de terrasses permanentes par les commerçants.

« Nous allons réaliser en priorité les interventions prévues sur la rue Saint-Joseph afin de donner un signal fort de transformation de notre centre-ville. Les plans et devis seront élaborés dans les prochains mois afin d’être prêts à entamer les travaux dès l’année prochaine », indique le conseiller municipal Frédéric Tremblay.

Pour Alma, la concrétisation du PPU représentera une dépense de 5,2 M$ pour les trois prochaines années. En incluant les investissements privés, les subventions ainsi que les sommes qui seront inscrites aux prochains plans triennaux d'immobilisations, les investissements totaux sur 15 ans dépasseront largement cette somme. 

Logements

Le PPU met notamment l’accent sur l’adoption d’incitatifs à la création de logements.

Toujours sur la rue Saint-Joseph, Alma modifiera sa réglementation pour y autoriser la construction de logements allant jusqu’à cinq étages au-dessus des commerces.

La mairesse insiste sur le fait que les différentes interventions en termes d’habitation viseront autant à stimuler la construction de logements standards que de logements à prix abordables.

« Nous voulons que le centre-ville soit un quartier habité, et par tous les types de clientèle. On veut qu’il soit accessible aux gens qui ont des revenus plus modestes, aux gens d’affaires, aux retraités, à la clientèle étudiante, etc. " Sylvie Beaumont précise que le projet de résidence étudiante du Collège d’Alma pourrait s’arrimer au PPU.

Par ailleurs, Alma a récemment procédé à l’acquisition de certains bâtiments et terrains actuellement sous-utilisés afin de les mettre à contribution dans l’atteinte des objectifs du PPU, que ce soit pour la création de logements ou encore d’espaces publics ou commerciaux, par exemple.

« Il y a aussi d’autres acquisitions en négociations et des procédures d’expropriation en cours », ajoute Frédéric Tremblay.

Axe commercial

S’il est clair que le « centre-ville n’aura plus jamais la même vocation », soutient la mairesse, il conserva en partie sa dimension commerciale.

« Nous allons consolider les commerces existants et attirer des commerces spécialisés. Nous allons faire de la prospection pour trouver des candidats et offrir du soutien à la construction par le biais de différents programmes gouvernementaux. On veut s’assurer que nos entrepreneurs puissent construire. »

Pour sa part, Alma s’engage à offrir des crédits fiscaux aux commerçants lors de rénovations. Des crédits de taxes seront également proposés de sorte à stimuler l’arrivée de nouveaux commerces. Les modalités exactes sous lesquelles il sera possible de profiter de ces avantages fiscaux ne sont toutefois pas encore définies.

Mobilité

Une partie du PPU s’intéresse plus particulièrement à la question du déplacement dans le centre-ville.

Si l’intention n’est pas d’exclure les automobilistes, on entend cependant faire plus de place aux cyclistes et au piéton. L’ajout de corridors piétons ainsi que d’une piste cyclable le long de la rue Saint-Joseph sera un premier jalon à ce chapitre.

Il est aussi question de raccorder le tronçon de piste cyclable du centre-ville à la Véloroute des Bleuets lors d’une phase subséquente de développement. Une façon de favoriser la venue de touristes.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES