Mercredi, 19 juin 2024

Économie

Temps de lecture : 2 min 4 s

Les tournois corporatifs sont primordiaux dans la gestion d’un club de golf

Le 26 mai 2024 — Modifié à 08 h 00 min le 26 mai 2024
Par Janick Émond

Si la vente de carte de membre et les entrées journalières composent une majeure partie des revenus d’un club de golf, les évènements corporatifs et les tournois internes jouent également un rôle majeur. Ces évènements spéciaux apportent un bon soutien financier aux clubs, mais la clé du succès réside tout de même dans la qualité du produit offert.

C’est ce qu’avancent les directeurs généraux de plusieurs clubs de golf de la région.

Au Club de golf de Chicoutimi, le directeur général Carl Bouchard indique que chaque année, le club enregistre en moyenne entre 125 000 et 200 000 $ de surplus financier. Et que chaque saison, les tournois externes et internes, ainsi que les évènements spéciaux, rapportent un peu plus de 100 000 $ de revenus.

« L’apport des tournois n’est pas à négliger. Il n’y a pas de petits revenus. Mais dans notre philosophie d’entreprise, on met l’accent sur la qualité du service et l’accessibilité des terrains. C’est ce qui, au bout de la ligne, va ramener des gens chez nous », mentionne Carl Bouchard.

Le DG du club de golf Saint-Prime sur le Lac, Jean-François Dionne, abonde également en ce sens.

« On a la chance ici d’avoir beaucoup d’entreprises du secteur qui viennent tenir des évènements sociaux chez nous. Et ils reviennent souvent année après année. Et ça, ça s’explique par le fait que la renommée d’un terrain de golf se fait par la qualité de son terrain, de ses verts et de l’expérience de jeu. Si une entreprise vient tenir un tournoi chez nous avec ses employés, et qu’ils ont vécu une belle expérience, ça peut possiblement les inciter à revenir l’année d’après », indique M. Dionne.

Ce dernier souligne d’ailleurs que le club de golf à Saint-Prime accorde une grande importance à l’accueil des entreprises.

« C’est difficile à calculer, mais dans une saison, on a régulièrement des entreprises qui viennent tenir un tournoi ici. On trouve ça important de leur accorder de la place, puisqu’il nous redonne beaucoup. »

Retombées

L’accueil d’évènement corporatif a également un impact non négligeable pour les membres des clubs.

Comme le souligne le directeur général du club Saguenay-Arvida, Sébastien Dion, les profits engendrés par ces évènements permettent d’offrir les cartes de membre à moindre coût.

« Ça nous permet en effet de demeurer un club accessible pour nos membres en diminuant le plus possible la facture des membres. Plus on réussit à amasser des sous grâce à l’accueil d’évènements corporatifs, plus nos membres en bénéficient », dit-il.

À Saint-Gédéon, le DG Gérard Lessard abonde en ce sens aussi.

« C’est tout près de 10 000 parties par saison qui sont jouées lors de tournois corporatifs ou des joueurs journaliers. Sans ça, ça serait difficile d’améliorer les installations du club », ajoute M. Lessard.

Le Cahier EntrePreneurs est une initiative de Trium Médias, en collaboration avec le journal Les Affaires. Dans les éditions trimestrielles se trouvent des articles touchant directement les enjeux et défis du monde des affaires.

Pour consulter l’édition

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES