Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 31 s

Élections provinciales: Les élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean formulent leurs demandes

Yohann Harvey Simard
Le 21 septembre 2022 — Modifié à 14 h 35 min le 21 septembre 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Élections provinciales: Les élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean formulent leurs demandes

À l’approche du scrutin du 3 octobre prochain, la Table régionale des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean (TRÉ) formule cinq demandes à l’égard du prochain gouvernement. On réclame notamment la création d’un fonds de diversification économique pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont le financement serait assuré par une partie redevances sur les ressources naturelles du territoire.

En somme, la TRÉ propose que 50% des redevances annuelles soient récupérées afin d’être investies dans le développement économique de la région.

« Depuis 2006, le gouvernement du Québec consacre toutes les redevances minières et hydrauliques du secteur privé et d’Hydro-Québec au financement du Fonds des générations », fait valoir Gérald Savard, maire de Bégin et préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

Rappelons que le Fonds des générations est un fonds affecté exclusivement au remboursement de la dette du Québec.

Or, selon Gérald Savard, il est « inéquitable » que la région ne perçoive aucune ristourne, considérant que « plus de 15 centrales hydroélectriques sont présentes sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, et qu’à elles seules, ces centrales génèrent plus de 81 M$ en redevances à l’État, sur une possibilité du Québec de 102 M$. »

Au total, dit-il, la région verse annuellement plus de 144 M$ à Québec pour le Fonds des générations.

« Notre région s’appauvrit, mais continue à faire partie de celles qui contribuent le plus au Fonds des générations », déplore le préfet.

Industrie forestière

Notre deuxième demande, affirme Gérald Savard, « est de maintenir et de préserver la vitalité socioéconomique des communautés forestières de la région ». Il rappelle que parmi les 49 municipalités du Saguenay-Lac-Saint-Jean, 23 dépendent principalement de l’industrie forestière.

On souhaite ainsi que les élus régionaux soient systématiquement impliqués dans toute décision à venir concernant la gestion du territoire forestier.

Gaz naturel et transport

La TRÉ demande également que le réseau de gaz naturel du Saguenay-Lac-Saint-Jean soit élargi à l’ensemble de la région. Un projet d’infrastructure évalué à 250 M$ qualifié « d’essentiel » pour stimuler le développement économique et le dynamisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En ce qui a trait au transport, la TRÉ réclame d’une part l’amélioration du réseau routier local et la poursuite du projet d'autoroute Alma- La Baie.

D’autre part, on souhaite que soit « optimisé le transport ferroviaire au Saguenay-Lac-Saint-Jean afin de positionner la région comme un axe stratégique pour ce type de transport ».

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES