Actualités

Temps de lecture : 1 min 43 s

Un microsite pour lutter contre la stigmatisation en santé mentale

Yohann Harvey Simard
Le 07 octobre 2022 — Modifié à 09 h 45 min le 07 octobre 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Un microsite pour lutter contre la stigmatisation en santé mentale

La Table de lutte à la stigmatisation en santé mentale Saguenay–Lac-St-Jean faisait le lancement de son nouveau microsite la semaine dernière à Alma, au Centre de rétablissement le Renfort. Un outil informatif dont la nécessité est indéniable alors qu’encore aujourd’hui, les personnes vivant avec un problème de santé mentale tendent à être la cible de préjugés et d’intimidation.

Désormais pair aidante au Centre Le Phare à La Baie, Véronique Bélanger a elle-même été victime de stigmatisation, qu’elle définit comme l’ensemble « des préjugés dénigrants et négatifs qu’on peut avoir envers un groupe de personnes ou une personne en particulier. »

En raison d’un problème de santé mentale, dit-elle, « j’ai personnellement vécu beaucoup de stigmatisation, et je peux dire que ce n’est pas facile. Ça touche l’estime de soi, et puis ça peut même mener jusqu’au suicide. »

En ce sens, elle rappelle que des qualificatifs tels que « schizo, bizarre, lâche, malade mental, fou ou dangereux ont des effets délétères sur les gens qui ont une problématique de santé mentale. On sait que les deux tiers des gens ne vont pas consulter par peur d’être dénigrés et jugés. »

Un problème dans les écoles

La stigmatisation des personnes atteintes d’un problème de santé mentale commence parfois dès l’école secondaire.

Comme en témoigne Roxanne Bouchard, conseillère en promotion et en prévention de la santé mentale, « il y a beaucoup de demandes de la part des écoles du Lac-Saint-Jean concernant l’intimidation, donc il y a beaucoup de jeunes qui en vivent encore aujourd’hui. Récemment, on a même entendu que dans les écoles, il y avait des concours d’intimidation sur TikTok ».

Microsite

Afin de démystifier les problèmes de santé mentale et d’ainsi lutter contre la stigmatisation, la Table de lutte à la stigmatisation en santé mentale Saguenay–Lac-St-Jean a mis sur pied un microsite, c’est-à-dire un site Internet où l’ensemble des informations se retrouvent sur la même page. Dans ce cas-ci, il s’agit du https://luttestigmatisation02.com/.

« La raison d’être du site, c’était surtout pour avoir un lieu de référence par rapport à la stigmatisation pour les personnes qui voudraient avoir des informations fixes qu’ils revérifier quand ils le souhaitent », indique Roxanne Bouchard.

On y parle notamment de santé mentale positive, une notion visant « à faire comprendre que ce n’est pas parce qu’on a un diagnostic de maladie mentale qu’on ne peut pas avoir une bonne santé mentale, car c’est possible. »

En effet, affirme Roxanne Bouchard, une personne dont la maladie mentale est traitée adéquatement « peut même avoir une meilleure santé mentale qu’une personne qui n’a pas de diagnostic. »

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES