Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 21 s

50 ans du Pavillon Wilbrod-Dufour : Retrouvailles et fierté à Alma

Le 16 octobre 2022 — Modifié à 12 h 11 min le 16 octobre 2022
Par Julien B. Gauthier

350 personnes étaient réunies lors de la soirée du 50e anniversaire du Pavillon Wilbrod-Dufour (PWD), qui s’est déroulée le 14 octobre. Parents, enseignants, ex-élèves, membres du personnel et dix ambassadeurs ont pu rendre honneur à l’établissement d’enseignement qui brille dans la communauté almatoise depuis plusieurs générations.

Pour l’occasion, dix ambassadeurs étaient invités à prendre part à la soirée, où souvenirs, retrouvailles et nostalgie étaient réunis à la salle Michel Côté, une recette parfaite pour un succès.

Alexandre Cloutier, ex-ministre, les journalistes Catherine Doucet et Mathieu Dugal, la directrice générale d’Accès condition vie Manon Girard, la radio-oncologue Myriam Bouchard, l’ex-directrice du PWD Guylaine Dubé, l’architecte Luca Fortin, l’entrepreneure Mélissa Harvey, l’associé et conseiller chez Vizés ainsi que l’ex-technicien en loisirs du PWD Pascal Néron ont ainsi pu témoigner de leur expérience au sein de l’établissement.

C’est d’ailleurs Laurier Savard, directeur de 1971 à 1993 qui était le président d’honneur.

Les profits amassés grâce à la vente de billets allaient quant à eux directement à la Fondation des Lynx, une organisation qui a pour but de rendre accessibles les équipements et infrastructures sportives de l’établissement, dédié au sport depuis 2005.

Sentiment de fierté

Selon Patrice Boudreault, enseignant en éducation physique et membre du comité organisateur du 50e anniversaire, le Pavillon Wilbrod-Dufour a un impact positif important pour la collectivité almatoise.

« La soirée nous a permis de constater l’impact que l’école a eu. Ç’a été un vrai voyage dans le temps. On est privilégiés d’y travailler et de contribuer au développement de la société de demain, de fabriquer les adultes de demain et de leur inculquer des valeurs. C’est un grand sentiment de fierté », croit-il.

« J’ai enseigné pendant deux ans aux États-Unis, et quand je suis revenu à Alma, j’ai constaté à quel point c’était une ville chaleureuse. Et ça, ça part de nos écoles comme le Pavillon Wilbrod-Dufour, de comment c’est dirigé », ajoute-t-il.

Chaque année, le PWD accueille en moyenne 1 000 étudiants. Dans les années 1980, l’établissement a déjà accueilli jusqu’à 2 200 élèves.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES