Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 36 s

Des petits gâteaux pour une bonne cause

Yohann Harvey Simard
Le 06 juin 2023 — Modifié à 10 h 15 min le 06 juin 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

C’est au sens propre qu’un groupe d’élèves du Pavillon Wilbrod-Dufour a mis la main à la pâte afin de soutenir La Passerelle d’Alma. Grâce à leur projet de cupcakes, Alicia Thivierge, Mikaëlla Gagnon et Meggie Tremblay croient qu’elles seront en mesure de remettre 1 000 $ à l’organisme communautaire.

C’est dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat que les élèves de secondaire 5 ont eu l’idée de préparer des petits gâteaux en vue d’en faire la vente. Mais alors qu’elles auraient pu se contenter d’empocher les profits, les jeunes filles ont plutôt décidé de les remettre à une cause qui leur tient à cœur.

« Quand on a commencé le projet, on s’est tout de suite dit qu’on aimerait ça, ramasser des fonds pour une fondation. On a choisi La Passerelle parce que c’est organisme qui vient en aide aux femmes victimes de violence et leurs enfants, et puis, nous sommes toutes des filles. Ce qu’on veut, c’est que l’argent puisse contribuer à donner encore plus de services aux femmes », explique Alicia Thivierge.

Britany Brassard renchérit, affirmant que « c’est plaisant de savoir que si jamais, malheureusement, ça nous arrive, on a toujours cette ressource-là pour nous aider. »

Boule de neige

Au départ, les jeunes filles prévoyaient uniquement d’écouler leurs pâtisseries entre les murs de leur école. Cependant, le succès rencontré lors de leur première vente, effectuée à la Saint-Valentin, les a convaincues d’élargir leur distribution lors de la seconde, qui s’est déroulée peu avant Pâques.

Une troisième vente a eu lieu à l’approche de la fête des Mères. Au total, ce sont 1 250 cupcakes qui auront été préparés et vendus par les élèves. Elles estiment que leur petit commerce leur permettra de remettre environ 1 000$ à la maison d’hébergement pour femmes violentées.

Dépassement des exigences

Selon Geneviève Savard, agente de sensibilisation en entrepreneuriat jeunesse, le projet des finissantes du PWD est « l’exemple parfait d’un projet entrepreneurial réussi ». Un avis partagé par le professeur de ces dernières.

« C’était la première fois que notre professeur donnait ce cours-là, et il nous a dit que notre motivation et notre succès lui avaient donné envie de le redonner! », indique Mikaëlla Gagnon.

Entre la préparation des cupcakes, la gestion d’un budget et la mise en vente de leur produit, les élèves auront pu se familiariser avec la « plupart des facettes de l’entrepreneuriat », conclut Meggie Tremblay.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES