Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 32 s

La MRC adresse ses demandes au prochain gouvernement

Yohann Harvey Simard
Le 22 septembre 2022 — Modifié à 21 h 58 min le 22 septembre 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La MRC de Lac-Saint-Jean-Est adresse ses demandes au prochain gouvernement à l’approche du scrutin du 3 octobre prochain.

Encore aujourd’hui, le réseau cellulaire demeure un enjeu prioritaire alors que plusieurs secteurs de la MRC ne sont toujours pas adéquatement couverts, rappelle le préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, Louis Ouellet.

C’est principalement dans les municipalités qui bordent le lac Saint-Jean, comme à Saint-Gédéon et à Saint-Henri-de-Taillon, que le réseau cellulaire est déficient.

« Mais je sais que même à Saint-Bruno, il y a des problèmes. Ça nous prend vraiment une couverture cellulaire plus appropriée pour notre territoire. Ce n’est pas compliqué, on veut un service cellulaire partout. »

Services de santé de proximité

Louis Ouellet affirme que l’accès aux soins de santé de proximité représente un « sérieux problème », notamment dans les secteurs ruraux de la MRC.

« Les gens de Sainte-Monique sont obligés de se déplacer jusqu’à Alma. Les gens de Desbiens sont obligés de se déplacer jusqu’à Alma. Ça n’a pas de bon sens. Avant, on avait des CLSC ouverts. »

Selon le préfet, il est inacceptable que les citoyens aient à faire autant de route pour des interventions mineures comme le changement d’un pansement ou une prise de sang.

Il déplore d’ailleurs que les CLSC de Métabetchouan et de L’Ascension, fermés depuis la pandémie, n’aient toujours pas été rouverts.

Transfert de fonctionnaires

Louis Ouellet demande également au prochain gouvernement qu’il respecte les promesses faites quant au transfert de fonctionnaires en région.

« On nous en a promis une quarantaine en deux phases. On aimerait ça que ça se fasse. On nous a dit que ça allait se faire avant les élections, et on ne les a pas encore. »

Par ailleurs, le préfet n’a pas encore obtenu plus de détails quant à l’ouverture d’un nouveau bureau de la fonction publique à Alma. « Tout ce qu’on sait, dit-il, c’est qu’ils sont à la recherche d’un espace… »

Caribou forestier

Enfin, Louis Ouellet se fait très ferme sur la question du caribou forestier : « on veut une protection des emplois et qu’il n’y ait pas de dévitalisation dans nos communautés forestières. »

Il rappelle que l’application des recommandations émises par la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards entraînerait minimalement la perte de quelque 1 600 emplois au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce qui serait « catastrophique pour notre zone ».

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES