Dimanche, 21 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 49 s

Une première pelletée de terre pour le centre de billettes d'aluminium d'Alma

Yohann Harvey Simard
Le 12 avril 2023 — Modifié à 12 h 06 min le 12 avril 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

C’est aujourd’hui qu’avait lieu la première pelletée de terre officielle des travaux de construction du futur centre de billettes d’aluminium de l’usine Rio Tinto Alma. Un chantier à 240 M$ qui mènera à la création de 40 nouveaux emplois.

Les nouvelles installations permettront d’accroître la production annuelle de billettes d’aluminium de Rio Tinto de 202 000 tonnes métriques au Québec, indique Patrice Bergeron, directeur des opérations de l’usine Rio Tinto Alma.

Autrement dit, poursuit-il, « nous pourrons transformer une plus grande partie du métal produit ici, dans nos salles de cuves, en produits responsables à haute valeur ajoutée et qui sont de plus en plus en demande auprès de nos clients ».

En effet, les billettes représentent des produits pour lesquels les débouchés sont appelés à se multiplier, explique Sébastien Ross, directeur exécutif des opérations atlantiques pour Rio Tinto.

« Dans un contexte de transition vers une économie plus verte, nous anticipons une augmentation de la demande pour les produits de l’aluminium en Amérique du Nord. En fait, nous anticipons une croissance de plus de 3% pour les dix prochaines années pour les produits d’extrusion que l’on fait à partir de billettes. »

Une industrie prometteuse

Les billettes seront notamment employées dans l’industrie automobile, où elles pourront entre autres servir à fabriquer des barres de toit, des batteries, des composantes de structures de porte ou encore de thermopompes et de radiateur.

Elles pourront également être utilisées dans plusieurs autres secteurs d’activité. D’ailleurs, Rio Tinto compte déjà plusieurs clients potentiels sur sa liste, dont Apple.

De grandes retombées

Patrice Bergeron estime que le centre de billettes constitue « un projet vraiment important pour l’avenir de l’usine d’Alma ».

L’entrée en opération du centre, prévue en 2025, entraînera la création de 40 emplois, tandis que les retombées économiques liées à la construction des installations sont estimées à 65 M$ pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean seulement.

Les travaux incluent l’agrandissement du centre de coulée existant, auquel s’ajouteront six fours ainsi que des équipements à la fine pointe de la technologie. La capacité du centre de traitement des eaux actuel sera aussi accrue afin de traiter l’eau du nouveau procédé. À son paroxysme, le chantier devrait accueillir jusqu’à 150 travailleurs.

Un préambule vers Alma 2?

Pour le président du syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma, Sylvain Maltais, l’implantation du centre de billettes est de bon augure.

« Déjà, il y a quelques mois, nous avons été choisis pour être l’usine de démonstration de la technologie Elysis. Si on combine ça avec la construction du centre de billettes, je suis convaincu qu’aujourd’hui, on a tout en main pour se revoir dans quelques mois avec des annonces encore plus importantes. Moi, je crois qu’Alma 2, c’est plus probable que jamais. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES