Chroniques

Temps de lecture : 2 min 42 s

LES VACANCES À VÉLO

Mélissa Tremblay
Le 25 août 2023 — Modifié à 08 h 14 min le 25 août 2023
Par Mélissa Tremblay - Coordonnatrice numérique

Depuis quelques étés, on passe nos vacances ici au Lac. Au lieu de se rendre ailleurs au Québec ou plus loin encore, on s’évade sur nos vélos sur les routes régionales et la Véloroute des Bleuets.

Il faut dire que fillotte travaille et qu’il faut faire un peu de taxi. Mais ce n’est pas une réelle excuse pour s’obliger à rester ici.

Nous adorons pédaler notre coin de pays à dos de vélo. Nous avons nos endroits favoris que nous sillonnons chaque année.

Les vacances ont commencé par une randonnée Ste-Jeanne d’Arc / Péribonka. La nouvelle piste cyclable qui permet de ne plus rouler sur l’accotement est une bénédiction. Chaque fois que j’arrive à Péribonka, je suis subjugué par la beauté du paysage. Cette année, ç’a été rehaussé en dégustant une crème molle aux bleus bien assis sur la galerie de l’ancien presbytère convertie en crèmerie. Nous sommes absorbés par le panorama de la magnifique rivière et les mâts des voiliers.

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a moyen de faire une petite virée de quelques km sur la rue paisible Edouard-Niquet pour longer la rivière et avoir de beaux points de vue.

Toujours dans Maria-Chapdelaine, à Albanel, la nouvelle piste cyclable qui mène vers la 9e chute est très agréable à pédaler. Même s’il peut paraître surprenant de rouler sur le bitume en plein bois alors qu’en hiver c’est en ski de fond qu’on l’emprunte. On est complètement coupé du monde et faire le petit km en sable et poussière de pierre n’est rien pour découvrir la beauté de la 9e chute. Il est même possible de manger quelques poignées de bleuets.

Le plaisir des côtes

Dans Domaine-du-Roy, mon amoureuse et moi ne pouvons nous empêcher de faire le tour de Ste-Hedwidge. De belles petites butes. Nos efforts sont récompensés avec la vue sur le lac Saint-Jean sur le dessus de la côte du Passe-Partout. Un retour par Mashteuiatsh est toujours aussi agréable avec quelques beaux points de vue. Un arrêt derrière le bureau d’accueil touristique s’impose toutes les fois, car à force de passer, on ne voit presque plus ce paysage bucolique.

Évidemment, un pèlerinage à Saint-André est obligatoire pour profiter de la plus belle route pour les vélos de la région. Il y a peu de voitures et longer la rivière Métabetchouan apaise.

Cette année, on a eu la mauvaise idée de faire cette sortie en même temps que se déroulait la parade du Festival du Cowboy de Chambord. On dépareillait pas mal sur nos montures à passer devant les gens avec chapeaux et bottes de cowboys qui attendaient de voir les chevaux et chars allégoriques. Ça pimente les sorties des péripéties de la sorte.

Un autre incontournable, cette fois dans Lac-St- Jean-Est : le tour du lac Vert suivi du Horst de Kénogami. Là aussi de très beaux paysages à flanc de montagne ponctués de quelques casse-pattes à se mettre sous la dent. Tout comme la pizza et la stout de la micro Bercée. Un arrêt aux fromageries Lehmann et l’Autre Versant est obligatoire.

Bémol

Ce qui est toujours agréable de voir, ce sont les touristes qui font le tour de la Véloroute. Ils semblent se régaler malgré que certaines portions soient moins invitantes. Comme de traverser la route régionale à Chambord.

Je ne peux pas croire que le CN tarde tant à octroyer des droits de passage pour justement éviter qu’une petite famille à vélo se mettent en danger pour se dépêcher à traverser. Je l’ai vécu ! Près de 10 minutes à attendre au pied de la côte des sables pour traverser en toute sécurité tant il y avait du trafic.

C’est mon seul chialage. Rien pour bouder mon plaisir de sillonner tous ces bouts de routes synonymes de liberté totale.

Et nous avons même manqué de temps pour faire toutes les rides planifiées, dont une à La Baie et à St-Gédéon. C’est pour dire…

La solution ; avoir des vacances plus longues…

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES