Culture

Temps de lecture : 2 min 0 s

Un premier album pour Tom Folly

Serge Tremblay
Le 21 février 2023 — Modifié à 14 h 16 min le 21 février 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Un premier album pour Tom Folly

Avec Folking tard, le natif de Saint-Gédéon Tom Folly n’en est peut-être qu’à son premier album, mais il a tout pour charmer un large public. Avec son style endiablé et son franc parlé du Lac, il semble être un heureux mélange entre du Québec Redneck Bluegrass Project et du Sara Dufour.

À travers les 11 morceaux de son album, Tom Folly vous embarque avec aisance dans son univers.

« C’est très joyeux, grivois, c’est de la musique pour faire le party. J’ai grandi en écoutant ce genre de musique là, avec Pépé et sa guitare et du Mononcle Serge. J’ai développé ce genre d’identité et je crois que ça se ressent dans l’album », commente Tom Folly.

Et son intention est claire, Tom Folly souhaite que sa musique soit au cœur de la fête lors des « partys de patio ou des rassemblements de garage ».

« La ligne directrice c’est vraiment ça. Chaque chanson raconte sa petite histoire, mais c’est super léger, ça s’écoute bien, ça rend de bonne humeur. »

Par la force des choses

Ce projet d’album est arrivé un peu comme un cheveu sur la soupe pour Tom Folly.

« Mon projet en commençant la musique, ce n’était pas de faire un album. Je jouais juste pour avoir du fun. J’ai écrit une première chanson et les gens aimaient ça, donc j’en ai fait une deuxième, et une troisième, et ainsi de suite. Avec le temps, j’avais accumulé plusieurs chansons, et là le monde voulait que je sorte ça sur un album. C’est comme ça que c’est arrivé. »

Il faut dire que pour Tom, la musique est une sorte de continuité pour lui dans sa vie. Évoluant dans le monde du snowboard et du skate plus jeune, il s’est développé dans ces milieux une identité artistique assez forte.

« Ces sports-là, il y a de l’art aussi là-dedans. Ce sont des prestations que tu fais, tout le monde a son style aussi. Moi ça part vraiment de là. Mais c’est juste vers 19-20 ans que j’ai commencé à faire de la musique. J’ai entendu un album de Québec Redneck et j’ai adoré. C’est comme ça que j’ai commencé le banjo. »

Rapidement, il a commencé à écrire des textes, dans lesquels il ne se gênait pas pour y mettre sa couleur de gars du Lac.

« À l’école, il fallait toujours faire dans un cadre quand on écrivait de la poésie. Là, je me suis laissé aller, j’y ai mis ma couleur, des expressions du Lac, et ça donne ce qu’on retrouve sur l’album aujourd’hui. »

Spectacles

Dans les prochains mois, Tom Folly espère parcourir le Québec afin de faire découvrir sa musique. Il sera d’ailleurs au Côté Cour à Jonquière le 2 mars pour le lancement de son album.

Tous les détails de ses spectacles seront rendus publics sur sa page Facebook. L’album est quant à lui disponible sur toutes les plateformes de diffusion en continu.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES