Vendredi, 21 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 12 s

Évacués de Chibougamau : Le Centre Benoît-Lévesque transformé en centre d’accueil d’urgence

Jean Tremblay
Le 07 juin 2023 — Modifié à 09 h 52 min le 07 juin 2023
Par Jean Tremblay - Journaliste

Mercredi matin, au Centre sportif Benoît-Lévesque de Roberval on faisait la file au comptoir d’inscriptions des évacués de Chibougamau. Par centaines, dont une grande majorité par autobus, ils ont traversé le Parc de Chibougamau de nuit afin de se rendre à l’aréna de Roberval pour un séjour dont personne ne peut prédire la durée.

Au rythme où s’enregistrent les évacués, on pense que les 1 000 lits qui sont disponibles dans les prochaines heures seront occupés.

 

« À mon avis, il faudra penser à un plan « B ». Les gens arrivent en groupe sans interruption », constate Gaston Langevin, un conseiller municipal de Roberval en poste depuis 6h mardi au poste d’inscription.

Certains Chibougamois ont eu plus de chance que d’autres. Tel est le cas d’une dame dont le beau-fils, Sylvain l’Heureux de Montréal est venu à la rescousse de sa belle-mère.

« Je suis parti cette nuit de Montréal pour venir à sa rencontre. Je l’amène chez moi. Elle sera en sécurité », explique le Montréalais qui a déjà résidé à Chibougamau.

 

Animaux en sécurité

Au Centre sportif Benoît-Lévesque, les chambres de joueurs ont été transformées en refuge pour animaux, un service précieux pour les propriétaires d’animaux.

Roger Pearson, 82 ans, en sait quelque chose.

« J’ai deux chiens. Il était donc impossible pour moi de prendre l’autobus. Malgré ma blessure à la jambe gauche qui rend difficile la marche, je suis parti avec mon camion avec les deux chiens à bord. Ça m’a pris 10 heures pour faire le trajet tellement la circulation était dense », explique Roger Pearson un résident évacué qui avait bien hâte de se reposer dans l’un des lits de camps installés sur la surface de l’aréna.

L’élan de solidarité est très palpable sur place. Les gens apprécient l’accueil chaleureux qu’ils reçoivent.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES