Chroniques

Temps de lecture : 2 min 14 s

De la grande visite à Saguenay!

Le 09 septembre 2022 — Modifié à 11 h 28 min le 09 septembre 2022
Par Mélyna Girard

De la grande visite à Saguenay!

Chronique

2022 marquera le jubilé de platine de Sa Majesté la reine Élizabeth II. C’est le 6 février 1952 qu’Élizabeth accède au trône à la suite de la mort subite de son père, le roi George VI. Le Canada étant membre du Commonwealth, la Reine a visité le Canada 22 fois depuis son couronnement.

Mais pourquoi parler du jubilé de la reine Élizabeth II dans une chronique historique d’un hebdo régional? Dans l’édition du Réveil du 24 juin 1959, on peut lire en gros titre sur la première page : « La Reine est saluée par nos autorités ». Oui, nous avons eu droit à la visite de Son Altesse Royale sur le territoire Saguenéen le lundi 22 juin 1959.

Elle ne fait que passer…

Effectivement, comme dit la chanson de Gilbert Bécaud, reprise par Fernand Gignac, « Je ne fais que passer ». C’est ce qu’a fait la Reine Élisabeth. Elle sera de passage à Saguenay seulement 4 heures 30 minutes durant sa grande tournée canadienne qui se déroulera du 18 juin au 1er août 1959. Le but de la visite était la tournée des provinces et territoires et l’inauguration de la voie maritime du Saint-Laurent.

Mais revenons à sa visite en terre saguenéenne. Comme toutes les grandes personnalités, son programme est prévu à la minute près. À 14 h 30, le Britannia accoste à Port-Alfred. La reine salue quelques dignitaires dont l’honorable Antonio Talbot et son épouse. À 14 h 45, le cortège royal se dirige vers Chicoutimi pour une cérémonie protocolaire à 15 h 30. On lui présente les maires des principales villes du haut Saguenay, dont le maire d’Arvida, Georges Hébert, le maire de Kénogami, J-O Bradet et le maire de Jonquière, Dr Henri Vaillancourt qui sera délégué pour remettre à la reine une toile de René Richard qui représente le Fjord du Saguenay. 15 h 45, le cortège se remet en route vers Arvida.

Arvida, cité de l’aluminium le but de la visite royale.

La raison du passage de la souveraine à Saguenay était de visiter les installations de l’Alcan. Dès son arrivée à 16 h 15 à l’usine d’Arvida, elle rencontre les ouvriers et fait la tournée des installations guidées par son directeur D-H Ferguson. Après une visite de 30 minutes, la reine se dirige vers le célèbre Saguenay Inn, le Manoir du Saguenay.

Contrairement à la légende, la reine Élisabeth ne passera pas la nuit au magnifique Hôtel d’Arvida, elle n’y sera que pour se rafraîchir et se sustenter légèrement. Possiblement qu’on lui a servi le thé, accompagné de petits sandwichs anglais (au concombre) et de légers « cakes ».

17 h 45, c’est déjà l’heure du retour vers Bagotville. Le cortège se dirigera vers Kénogami et Jonquière en empruntant les rues Fortier, Saint-Louis, Sainte-Thérèse, Montfort et le boulevard du Centenaire, aujourd’hui le boulevard Harvey, direction Port-Alfred avec un arrêt au village de la Base de Bagotville. 19 h 00, la reine retourne sur son bateau royal pour continuer sa tournée pancanadienne.

Ce qu’on retiendra de son passage, un sentiment de fierté dans la région qui prouvera au reste de la province l’importance de nos villes industrielles Saguenéennes.

Si vous avez des événements de l’actualité que vous aimeriez que je fouille dans nos archives, n’hésitez pas à m’écrire par courriel.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES