Mercredi, 19 juin 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 26 s

Nouvelle ligne de tri à 3,5 M$: Centrem double sa capacité de traitement

Yohann Harvey Simard
Le 15 juin 2022 — Modifié à 09 h 04 min le 15 juin 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Le Groupe Démex-Centrem inaugurait la semaine dernière sa nouvelle ligne de tri optique dans ses installations d’Alma (Centrem). Moyennant un investissement de 3,5 M$, sa mise en place permettra de doubler la capacité de traitement du Centre de tri de matériaux de construction, de rénovation et de démolition (CRD).

Le nouveau procédé, partiellement automatisé, sera en mesure de traiter jusqu’à 60 000 tonnes de matière, comme l’acier, l’aluminium, le bois, ou le gypse.

Seulement de 4 à 5 employés seront nécessaires pour opérer la nouvelle ligne de tri, tandis qu’il en fallait de 12 à 15 auparavant. Un avantage non négligeable en contexte de pénurie de main-d’œuvre, insiste le président de Centrem, Yanick Tremblay.

« Il y a de moins en moins gens qui veulent travailler dans des environnements difficiles comme ça. Il y a du bruit, c’est poussiéreux », explique-t-il.

Toutefois, la nouvelle ligne de tri n’implique aucune perte d’emploi puisque tous les employés manœuvrant la précédente y ont été affectés ou se sont vus confiés un autre poste.

En fait, son entrée en opération signifie plutôt la consolidation de 45 emplois à Alma, de même que la création de 10 autres à l’échelle de l’entreprise, indique Yanick Tremblay, soulignant qu’il a « besoin de tout son monde! »

Un plus pour l’environnement

Équipée d’un trieur optique à la fine pointe, la nouvelle ligne permettra également une plus grande pureté des matériaux traités.

« La beauté de notre système, c’est qu’on est capables de faire des produits de qualité. Par exemple, tout le bois va être exempt de matières non valorisables. On est même capables de le séparer en quatre catégories. »

Ce faisant, Centrem est encore plus habilitée à accomplir sa mission, soit d’éviter autant que possible l’envoi de déchets dans les sites d’enfouissement.

« Nous sommes en mesure de mieux servir la population et de contribuer encore plus significativement au développement durable », résume Yanick Tremblay,

Les citoyens peuvent rapporter leurs vieux appareils ménagers directement au Centre de tri de Centrem, situé dans l’ancienne usine de Rio Tinto Alcan d’Alma. Une rémunération leur sera offerte en échange, contrairement à lorsque les appareils sont rapportés dans un écocentre.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES