Vendredi, 12 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 33 s

Le Mexique débarque au centre-ville d’Alma

Serge Tremblay
Le 15 juillet 2022 — Modifié à 11 h 05 min le 15 juillet 2022
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

L’offre culinaire d’Alma s’élargit un peu plus avec l’arrivée sur la rue Collard d’Alma Cantina, un tout nouveau restaurant mexicain.

S’il y en a déjà eu un par le passé, la municipalité était dépourvue de restaurant mexicain depuis plusieurs années.

Or, le propriétaire des lieux, Guillaume Auclair, affirme « qu’il y a de la demande pour ça à Alma. » À ce titre, il rappelle que la cuisine mexicaine demeure plutôt accessible lorsque comparée à celle d’autres nationalités. Après tout, qui n’aime pas les tacos?

D’ailleurs, il semble que le restaurateur ait vu juste puisque plusieurs clients se sont mis à fouler le pas de la porte du restaurant quelques jours à peine après son ouverture au début de juillet.

« Le téléphone sonne, les gens viennent. Et en plus, je ne force même pas sur la publicité! »

S’il est possible d’y manger sur place, Alma Cantina a tout de suite misé les commandes pour emporter, une option nécessaire après deux ans de pandémie, estime Guillaume Auclair.

Au menu : tacos, burritos, quesadillas, ceviches et autres spécialités d’Amérique Centrale. Et la cuisine mexicaine, Guillaume Auclair s’y connaît, lui qui cumule 15 années d’expérience en restauration, dont 10 aux côtés d’un chef mexicain de Montréal.

Tout est dans l’ambiance

La Cantina d’Alma, c’est également un lieu chaleureux, où l’on se sent immédiatement chez soi.

« Quand les gens entrent, ils ne veulent plus sortir, ils se trouvent bien ici », illustre Guillaume Auclair.

Les boiseries de l’établissement donnent un cachet particulier au restaurant, sans oublier la fresque réalisée par Étienne Fortin, laquelle ajoute une saveur bien almatoise à l’ambiance exotique.

De plus, la Cantina d’Alma obtiendra sous peu son permis d’alcool, après quoi il faudra s’attendre à y vivre des soirées plus festives.

Un bon voisin

Par ailleurs, Guillaume Auclair souhaite prendre part à l’économie circulaire de la municipalité.

Suivant une philosophie de « zéro gaspille », le restaurateur indique vouloir « récupérer les légumes en septembre dans les fermes biologiques de la région », notamment en vue de les utiliser dans la concoction de salsas maison.

Ensuite, le restaurant contribue au succès de son voisin immédiat, la boulangerie artisanale Merci la mie, en y faisant l’achat de son pain.

Enfin, celui qui possède également des parts dans l’entreprise Baron BBQ ajoute qu’il y récupère tous les produits invendus, sans compromis sur la fraîcheur de ceux-ci.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES