Extra

Temps de lecture : 3 min 28 s

Les vagues

Le 22 juin 2022 — Modifié à 13 h 44 min le 22 juin 2022
Par Mélyna Girard

Les vagues

Contenu commandité

L’achalandage ainsi que la grande diversité d’embarcations rencontrées sur le lac Saint-Jean demandent à ce que chacun pose les bons gestes en matière de navigation!

LES BONNES PRATIQUES À L’APPROCHE DE LA RIVE

Afin de préserver la quiétude et assurer la sécurité des usagers, les plaisanciers doivent naviguer à plus de 100 mètres de la rive. En plus d’être une zone de priorité aux baigneurs, cette zone de protection de 100 m doit servir à la navigation seulement pour accéder à un quai ou pour s’éloigner de ce dernier.

Pour accéder à la berge, les embarcations doivent réduire leur vitesse à 6 MPH (10 km/h) ou moins, et rejoindre le bord de l’eau perpendiculairement à la rive. Entre 0 et 100 mètres de la rive, dans les baies ou à l’approche d’une marina, la vitesse des embarcations ne doit pas dépasser 6 MPH (10 km/h).

LES SPORTS NAUTIQUES

On recommande de pratiquer les activités nautiques générant de grosses vagues à une distance d’au moins 300 mètres des rives. De cette manière, vous limitez votre impact sur l’environnement en diminuant l’érosion des berges causée par les vagues et vous vous assurez de rester à bonne distance des autres usagers.

Les vagues surdimensionnées créées par les bateaux lors de la pratique d’activités nautiques peuvent se déplacer sur plus de 300 mètres. Lorsqu’elles se brisent sur les berges, les vagues endommagent les terrains, créent de l’érosion, fragilisent les écosystèmes et brouillent l’eau. De plus, les vagues surdimensionnées peuvent compromettre la sécurité des baigneurs et des personnes à bord d’embarcations non motorisées (canot, kayak, voilier, planche à voile, etc.).

Les bateaux de type wakeboard qui utilisent des amplificateurs de vagues doivent naviguer dans des zones de plus de 5 m de profondeur afin d’éviter la remise en suspension des sédiments dans l’eau.

VOUS ÊTES RESPONSABLE DES IMPACTS QUE PRODUIT VOTRE VAGUE

Les fortes vagues peuvent faire chavirer les kayaks ou compromettre la sécurité des baigneurs. Restez à bonne distance des autres utilisateurs, surtout lorsque vous naviguez à grande vitesse. Lorsque vous êtes à moins de 30 m d’une autre embarcation : réduisez votre vague, abstenez-vous de faire des acrobaties, des encerclements répétés, des chavirements intentionnels et d’effectuer des sauts en utilisant les vagues des autres embarcations.

Chaque conducteur d’embarcation est légalement responsable de la vague qu’il produit. Une forte vague peut causer des dommages aux autres embarcations, aux quais et même à la berge. Vous devez donc toujours tenir compte des effets de votre vague sur les autres puisque vous pourriez être tenu responsable des dommages ou des préjudices causés. Une embarcation produit de plus hautes vagues à basse vitesse qu’à plus haute vitesse.

Lorsque vous ralentissez, réduisez votre vitesse au point de déjauger votre embarcation (déjauger signifie que votre bateau est droit sur l’eau, le nez du bateau n’est pas relevé). C’est dans cette position que vous diminuerez réellement l’impact de votre vague. Pensez également à répartir les passagers dans votre embarcation afin que le poids ne se retrouve pas à l’arrière.

LA COURTOISIE

Respectez les riverains et les autres plaisanciers en naviguant à plus de 100 mètres de la rive. Entre 0 et 100 mètres de la berge, réduisez votre vitesse à 10 km/h. Vous réduirez ainsi le bruit et les vagues produits.

La nuisance sonore provoquée par l’utilisation intensive des moteurs affecte la quiétude des riverains ainsi que celle de la faune. Une cohabitation harmonieuse et sécuritaire devrait toujours être mise de l’avant sur nos plans d’eau. Conduisez prudemment !

À haute vitesse, il est difficile d’apercevoir les nageurs, les skieurs nautiques tombés à l’eau, les plongeurs et les autres conducteurs d’embarcations à temps pour les éviter. Vous ne devez jamais sauter sur les vagues créées par une embarcation avec sportif à l’arrière. Sauter sur les vagues d’un bateau remorquant un sportif est excessivement dangereux.

En cas de chute du sportif, l’évitement pourrait être difficile et la collision inévitable. La navigation étant une activité de plaisance peu réglementée, il faut se rabattre sur le jugement et la courtoisie des plaisanciers. Soyez courtois et évitez les comportements dangereux.

PROJET PILOTE À CHAMBORD

Un projet pilote d’implantation de bouées de renseignements a été déployé à l’été 2021 dans le secteur de Chambord. Une série de bouées de renseignement ont été implantées pour marquer la zone de protection de 100 mètres. Les bouées invitent les plaisanciers à réduire leur vitesse et ainsi à circuler de façon sécuritaire à l’approche de la rive.

Les villégiateurs profitent d’un secteur de plage paisible et sécuritaire pour la pratique des activités aquatiques non motorisées à proximité de la rive. Le projet pilote d’implantation de bouées de renseignement à Chambord est le fruit d’un important travail de collaboration entre différents acteurs du milieu régional et des efforts de toute une équipe de citoyens mobilisés pour assurer un environnement agréable et sécuritaire.

Par cette initiative, Un lac pour tous souhaite créer un engouement et étendre le projet à d’autres secteurs dans les prochaines années. Chacun est responsable de ses gestes en matière de navigation !

Pour consulter notre cahier spécial nautique

Pour télécharger la carte des emplacements des marinas au lac Saint-Jean

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES