Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 26 s

Stabilisation des berges du lac Saint-Jean : une dizaine de sites ciblés

Denis Hudon
Le 25 juillet 2023 — Modifié à 16 h 53 min le 25 juillet 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Rio Tinto a identifié une dizaine de sites qui feront l’objet de travaux préliminaires l’automne prochain et l’hiver 2024, dans le cadre du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean. Deux des sites concernent des rechargements de plages et neuf sont des ouvrages de protection de berges ou des interventions diverses.  

Les sites ont été identifiés dans la communauté de Mashteuiatsh et dans six municipalités : Alma, Saint-Gédéon, Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Chambord, Saint-Prime et Péribonka.

Dans son dernier bulletin Berges en bref, Rio Tinto mentionne que des ouvrages de protection des berges sont prévus au ruisseau Boivin et sur la rue Niquet (Péribonka), au chemin de l’Anse et Dam-en-Terre (Alma), à Saint-Gédéon-sur-le-Lac (Saint-Gédéon), sur la rue du Foyer-du-Lac (Métabetchouan), au site archéologique (Chambord), au Domaine de la Détente (Mashteuiatsh) et au club de golf de Saint-Prime.

Des rechargements de berges sont programmés par ailleurs au Centre plein air Saint-Pierre à Métabetchouan et sur la rue Nishk à Mashteuiatsh.

Quant aux secteurs du Petit-Marais à Saint-Gédéon, du lac à la Tortue, de la pointe à la Savane et du Marais de la Pointe-Taillon, ce sont des sites à l’étude pour 2025.

Retour sur les travaux de l’hiver dernier

La programmation préliminaire des travaux a été établie après les demandes des riverains et des données récoltées (arpentage annuel, arpentage spécial après la crue printanière, visites sur le terrain et survol en hélicoptère), indique Rio Tinto, qui vient de rendre public son programme.

Rio Tinto mentionne que les plans préliminaires pourront être consulté dès ce mois-ci. L’équipe du Programme de stabilisation des berges effectuera en août un suivi individuel dans les secteurs concernés par les travaux et rencontrera les associations riveraines par la suite, au besoin.

Par ailleurs, la multinationale dit avoir complété l’ensemble des travaux de l’hiver 2023, comprenant 27 secteurs d’érosion sous surveillance.

Rio Tinto a tenu une rencontre riveraine annuelle le16 juin dernier qui a réuni une vingtaine de citoyens. À l’agenda, il a été question du bilan de la crue 2023, de la gestion hydrique entourant les prévisions de l’été et du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES