Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 35 s

Fin de la grève à la Villa d'Alma

Yohann Harvey Simard
Le 17 avril 2023 — Modifié à 13 h 25 min le 17 avril 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Une entente de principe a finalement été acceptée par les travailleurs du centre d'hébergement privé Villa d'Alma, ce qui met fin à plus de quatre de mois de grève.

L’accord prévoit des améliorations importantes de leurs conditions de travail, notamment des augmentations

salariales d'en moyenne 30%, a-t-on appris dans un communiqué émis ce matin par le Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CSN).

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean (CSN), section Villa d’Alma, étaient en grève générale illimitée avec services essentiels depuis le 7 décembre 2022. La question des salaires se trouvait au cœur du litige. Les travailleuses et travailleurs souhaitaient obtenir un salaire minimum de 18 $ l’heure dès l’embauche, ce qu’ils toucheront à la signature de la convention.

L’entente comprend des gains notables au chapitre des primes de soir (de 0,30 $ à 1 $ l’heure) et de nuit (de 0,50 $ à 2 $ l’heure), lesquelles sont rétroactives au 1er juillet 2022. La nouvelle convention collective de trois ans intègre aussi une nouvelle prime de responsabilité de 1 $ l’heure.

De plus, les employé obtiennent une 5e semaine de vacances ainsi que deux journées de congé personnel

supplémentaires.

« Après 10 ans de conditions de travail parmi les pires des centres d’hébergement privés de la région, ces travailleuses et travailleurs essentiels pourront maintenant recevoir un salaire décent », se réjouit Marlène Ross, représentante du secteur des Centres d’hébergement privés à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN).

« Depuis plus de quatre mois, ces employés se battaient pour se faire respecter. J’admire leur courage et je tiens à saluer leur détermination. C’est une lutte inspirante ! Ils peuvent être fiers des gains réalisés pour eux, mais aussi

pour ceux qui suivront », souligne quant à elle la vice-présidente responsable des secteurs privés à la FSSS–CSN, Lucie Longchamps.

Durant le conflit, plusieurs syndicats de la région, dont celui des Travailleurs de l'aluminium d'Alma, sont venus porter main-forte à leurs collègues de la Villa d’Alma. Une vaste campagne de dons de solidarité à l’échelle de la province battait son plein depuis le mois de mars.

« Le conflit a démontré toute la solidarité dont est capable le mouvement CSN », résume la présidente du Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay–Lac-Saint- Jean (CSN), Manon Tremblay.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES