Actualités

Temps de lecture : 1 min 30 s

Des investissements « très importants » réalisés à l’usine d’extrusion d’Alma

Serge Tremblay
Le 08 février 2023 — Modifié à 07 h 02 min le 08 février 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Des investissements « très importants » réalisés à l’usine d’extrusion d’Alma

Le Centre de transfert en extrusion d’aluminium d’Alma arrive au terme d’un plan d’investissements « très important » visant à améliorer les équipements de son usine.

Le plan d’investissements a été échafaudé par la CIDAL, propriétaire des installations, et par Metra Aluminium, opérateur de celles-ci depuis 2022. D’autres partenaires privés y ont également participé, indique Martin Belzile, directeur général de la CIDAL.

Selon ce dernier, les investissements réalisés visaient à « optimiser les équipements et à mettre l’usine à jour pour qu’elle soit la plus opérationnelle et la plus efficiente possible, pour ainsi permettre à Metra de générer un volume d’affaires important. »

Sans pouvoir se lancer dans un ordre de grandeur, il affirme que les améliorations apportées permettront d’accroître la capacité de production du centre d’extrusion.

À terme, ajoute Martin Belzile, « on espère que ça va mener à d’autres investissements au niveau de la production et pour le développement d’autres éléments de la chaîne de valeur post-extrusion ».

L’extrusion est un procédé qui relève de la 2e transformation. Elle consiste à chauffer l’aluminium pour ensuite le pousser dans une matrice de sorte à créer une pièce profilée. L’extrusion précède les étapes de la 3e transformation, comme le moulage, le traitement du métal ou la peinture.

Martin Belzile estime qu’il y aura une « belle synergie » entre le centre d’extrusion et la future usine de billettes de Rio Tinto, dont la construction doit débuter en mars 2023.

Une bonne nouvelle selon Sylvain Maltais

Pour le moment, aucune information n’a été divulguée quant au volume de billettes qui pourrait être envoyé au centre d’extrusion.

Pour sa part, le président du syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma, Sylvain Maltais, voit d’un œil favorable la potentielle collaboration entre Rio Tinto et le centre d’extrusion.

« À moyen terme, je pense que plus il y a de ces entreprises-là, plus c’est bon pour nous autres parce que ça nous permet de développer plus de produits comme les billettes. »

Par ailleurs, il suggère que la présence du centre d’extrusion pourrait stimuler l’apparition de nouvelles entreprises vouées à la transformation de l’aluminium.

« D’autres industries vont peut-être s’ajouter près d’eux pour prendre leur produit et développer autre chose. Et peut-être qu’à travers ça, nous aussi, on va être appelés à faire d’autres choses. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES