Vendredi, 19 juillet 2024

Extra

Temps de lecture : 1 min 58 s

« Ra...comté » Lac-Saint-Jean

Le 25 juin 2024 — Modifié à 14 h 43 min le 25 juin 2024
Par Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean-Est

Contenu commandité

Pour ma dernière chronique avant l’été, j’aimerais profiter de l’annonce de la semaine dernière pour vous parler de la route à quatre voies divisées. On entend parler de ce projet depuis les années 1980, c’est presque devenu une légende urbaine! Mais croyez-le ou non, contrairement au monstre du Loch Ness, cette légende est sur le point de devenir réalité !

Lorsque j’ai été élu en 2018, ce projet prenait la poussière sur des tablettes à l’Assemblée nationale depuis longtemps. Plusieurs tronçons avaient été réalisés au cours des années, mais la dernière section de Saint-Bruno était tombée dans les oubliettes.

En 2020, à la suite de nombreuses demandes des élus et de la population, un comité de suivi avec le milieu et le ministère du Transport et de la Mobilité durable (MTMD) a été mis sur pied et plusieurs rencontres ont eu lieu afin d’informer et de consulter les personnes touchées directement par le projet.

L’étape suivante a été de remettre le projet à l’agenda du Programme québécois d’infrastructures (PQI) et de relancer l’étude d’impact sur l’environnement qui avait été débutée en 2002, puis abandonnée.

L’étude d’opportunité, nécessaire pour ce type de grand projet, a également été réalisée puis déposée en août 2022.

En mars 2024, le choix du corridor nord a été annoncé et, bien qu’il ne fasse pas l’unanimité, il s’agit d’un choix réfléchi et qui a fait l’objet de nombreuses analyses et consultations par le MTMD.

Enfin, mercredi dernier, c’est le tracé final qui a été annoncé. Le tracé retenu, soit celui le plus au nord du corridor, a fait l’objet de consultations et il tient compte de nombreux facteurs :

  • Accueil favorable de la majorité des participantes et participants à la consultation publique.
  • Limite les répercussions sur les personnes résidentes dans le secteur du projet.
  • Se raccorde sur la voie de contournement d’Alma, le boulevard Maurice-Paradis, assurant ainsi une connectivité avec le réseau routier existant.
  • Préserve le plus de terres agricoles de meilleure qualité.
  • Limite l’empiétement sur les milieux humides.

Maintenant que le tracé est déterminé, l’étude d’impact sur l’environnement pourra être complétée puis déposée d’ici la fin de l’automne et le projet pourra être soumis au ministère de l’Environnement qui l’analysera et décidera s’il est nécessaire que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) se penche sur le dossier. Bien entendu, les consultations et les négociations auprès des différentes parties prenantes se poursuivront.

En terminant, j’aimerais souligner le travail de l’équipe du MTMD et remercier tous ceux qui ont pris part aux consultations et qui ont travaillé sur cet important chantier, notamment nos élus, différentes organisations, des gens d’affaires et la population.

Je suis content des pas que nous avons franchis vers la réalisation de la route à quatre voies divisées qui viendra terminer le lien entre Alma et La Baie, mais je sais qu’il reste des étapes avant la finalisation du dossier, c’est pourquoi je poursuis le travail.

Éric.girard.lsj@assnat.qc.ca

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES